Elections municipales à Marseille : Martine Vassal va-t-elle se faire doubler sur sa droite ?

ELECTIONS Martine Vassal est dans une position délicate après sa défaite dans le bastion de droite des 6e et 8e arrondissements de Marseille. Certains ténors des Républicains appellent à une nouvelle candidature

J.S.-M.

— 

Martine Vassal est contestée à droite.
Martine Vassal est contestée à droite. — AFP
  • Malgré son retard de 13.000 voix, la droite rêve de conserver la mairie de Marseille.
  • Certains souhaitent qu’une autre candidature que celle de Martine Vassal émerge pour le troisième tour.
  • Guy Teissier s’est manifesté. Lionel Royer-Perreaut reste, lui, dans l’expectative.

Après la défaite, la division et les tractations. A Marseille, les listes des Républicains comptent 13.000 voix de retard sur celles du Printemps marseillais. Mais par le jeu des alliances, la droite espère conserver la mairie de Marseille lors du «  troisième tour », le conseil municipal qui désignera le nouveau maire de Marseille, samedi. Pour cela, certains envisagent un plan B à la candidature de Martine Vassal, pourtant tête de liste et présidente de la métropole et du Conseil départemental.

« Soit elle peut réussir l’unité, soit quelqu’un doit le faire. Seul Lionel Royer-Perreaut sort incontestablement vainqueur de ce scrutin », a lancé Renaud Muselier, président LR du Conseil régional qui refuse désormais d’en dire plus : « Je ne veux pas me mêler de la tambouille marseillaise. »

Lionel Royer-Perreaut reste loyal (pour l’instant)

Il n’est pas le seul à imaginer le quadragénaire Lionel Royer-Perreaut à la tête de la deuxième ville de France. L’ex candidat de droite dissident Bruno Gilles estime lui aussi que la droite a besoin d’une « candidature apaisée. »

Lionel Royer-Perreaut, largement réélu à la mairie des 9e et 10e arrondissements, fait pour l’instant profil bas : « Je suis sensible aux sollicitations, lâche-t-il dans un sourire de fierté. Mais Martine Vassal a porté la candidature de la droite républicaine et elle a la capacité de faire l’unité. »

Guy Teissier sort du bois

Un troisième nom émerge : celui de Guy Teissier, doyen du futur conseil municipal et mentor de Lionel Royer-Perreaut en politique. « Je ne pense pas que mon collaborateur ait la légitimité pour prétendre à la mairie de Marseille », tacle l’élu. Il se pose lui-même en recours potentiel : « Si Martine [Vassal] renonce, je présenterai probablement ma candidature. J’ai déjà fait consensus derrière moi, quand j’ai présidé Euroméditerranée où quand je dirigeais la Communauté urbaine », pose Guy Teissier. Cela ne l’empêche pas d’affirmer sa « loyauté » à Martine Vassal. Elle appréciera.