Résultats des municipales dans le Nord : Âge, parité, renouvellement… quel est le bilan des élections ?

STATISTIQUES La préfecture du Nord a dévoilé les chiffres du second tour des élections municipales dans le département

Mikaël Libert

— 

Des électeurs à l'isoloir (illustration).
Des électeurs à l'isoloir (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Pour le second tour de l’élection, 28.408 procurations ont été enregistrées dans le département.
  • Pour les 648 communes que compte le département du Nord, ce ne sont pas moins de 28.452 personnes qui ont déposé leur candidature, soit 158 de plus qu’en 2014.
  • Sur les 12.384 personnes élues au premier ou au second tour, 45,6 % sont des femmes.

Les élections, ce sont des scores de candidats, mais pas que. Il y a bien d’autres chiffres aussi intéressants qui permettent notamment d’obtenir un éclairage statistique sur les municipales dans le département du Nord.

Malgré la crise du coronavirus, il n’y a pas eu d’explosion des demandes de procuration. Pour le second tour de l’élection, 28.408 procurations ont été enregistrées dans le département. Rien que pour Lille et les communes alentour, il y en a eu près de 8.000. C’est un chiffre en augmentation régulière, sachant qu’en 2008 il y en avait eu 22.353 et en 2014, 28.095.

Une parité à améliorer

Pour les 648 communes que compte le département du Nord, ce ne sont pas moins de 28.452 personnes qui ont déposé leur candidature, soit 158 de plus qu’en 2014. Et sur les 11.902 conseillers municipaux sortants, la plupart (61,8 %) se sont de nouveau lancés dans la bataille. A noter aussi un important renouvellement puisque 51,2 % des nouveaux élus n’étaient même pas conseillers avant cette élection.

Côté parité, on progresse mais ce n’est pas encore l’égalité parfaite. Sur les 12.384 personnes élues au premier ou au second tour, 45,6 % sont des femmes. Les efforts doivent surtout venir des communes de plus de 1.000 habitants dans lesquelles seules 19,5 % des têtes de liste étaient des femmes. Dans les communes de moins de 1.000 habitants, 5.008 candidates ont été enregistrées, soit 39 %.

Si la majorité des candidats (64 %) est âgée de 30 à 60 ans, la fourchette globale est beaucoup plus large. Le plus jeune des candidats n’a fêté ses 18 ans qu’une semaine avant le premier tour. L’aîné des candidats, lui, est âgé de 96 ans. La tendance est néanmoins à un rajeunissement relatif puisque en 2014, 64 % des candidats étaient âgés entre 60 et 80 ans.