Résultats des municipales à Aubervilliers : Karine Franclet (UDI) ravit la mairie aux communistes

ELECTIONS Selon des résultats provisoires, Karine Franclet aurait raflé 45 % des suffrages

C.Po.

— 

Meriem Derkaoui, la maire sortante d'Aubervilliers, a été battue par la candidate de l'UDI, Karine Franclet
Meriem Derkaoui, la maire sortante d'Aubervilliers, a été battue par la candidate de l'UDI, Karine Franclet — BERTRAND GUAY / AFP

Aubervilliers, l’un des  bastions communistes de Seine-Saint-Denis, change de couleur. Karine Franclet, la candidate UDI, a créé la surprise en s’emparant de la mairie au second tour de l’ élection municipale. Selon des résultats provisoires, la candidate aurait raflé 45 % des suffrages, loin devant la maire PCF sortante, Meriem Derkaoui qui n’obtiendrait que 23 % des voix.

Au premier tour, Karine Franclet, investie par le parti centriste et soutenue par LR, LREM et le Modem, était arrivée en tête avec 25,69 % des voix. La maire sortante, arrivée troisième, s’était alliée à la liste citoyenne. Son ancien adjoint, Sofienne Karroumi (DVG), qui a obtenu 19,08 % le 15 mars, s’est, lui, tourné vers le socialiste Marc Guerrien et Jean-Jacques Karman (PCF).

Ce n’est pas la première fois que l’UDI rafle une municipalité communiste dans le département. En 2014, Saint-Ouen et Bobigny avait connu pareil destin.

Mais six ans plus tard, les deux édiles ont été battus : dans la première, William Delannoy a perdu face au socialiste Karim Bouamrane. A Bobigny, la municipalité est redevenue communiste après l’élection d’Abdel Sadi.