Résultats des municipales à Lorient : Le fief de Le Drian bascule à droite après 50 ans de socialisme

TRIBORD La ville du Morbihan a vu le candidat Fabrice Loher profiter de la division de la gauche

Camille Allain

— 

Jean-Yves Le Drian, ici à Rennes en décembre 2014.
Jean-Yves Le Drian, ici à Rennes en décembre 2014. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Coup de tonnerre à Lorient ! La sous-préfecture du Morbihan a vécu un dimanche historique en cette fin juin. Après cinquante années passées aux mains des socialistes, la ville portuaire du sud Bretagne a basculé à droite avec la victoire du candidat Fabrice Loher au second tour des élections municipales.

Après trois tentatives manquées, le candidat de la droite rafle la mairie avec 35,34 % des suffrages, devançant le candidat écologiste Damien Girard de moins de trois points (32,83 %). Ce dernier échoue à devenir le premier maire écologiste d’une grande ville bretonne. Lorient, fief du ministre Jean-Yves Le Drian qui y a été maire de 1981 à 1998, bascule donc à droite pour la première fois depuis 1965.

PS et LREM sous les 20 %

Fabrice Loher a profité de la division de la gauche qui présentait deux listes pour ce second tour du scrutin marqué par une très forte abstention. « C’est une grande fierté pour notre liste de rassemblement. La division de la gauche servait nos intérêts mais il fallait rassembler », a déclaré le nouveau maire sur France 3 Bretagne. Le maire sortant Norbert Métairie ne se représentait pas.

« La division n’a pas fonctionné. Il faudra en tirer les leçons pour la suite », a commenté le candidat écologiste rennais Matthieu Theurier sur France 3 Bretagne. Le candidat de la gauche Bruno Blanchard est crédité de 19,55 % des suffrages devant le candidat LREM Laurent Tonnerre qui obtient 12,27 % des voix.