Elections métropolitaines 2020 à Lyon : Bruno Bernard revendique la victoire, les Verts feraient coup double

SCRUTIN Le candidat écologiste annonce qu’il obtiendrait ce dimanche soir « 8 à 9 » des 14 circonscriptions du territoire

Caroline Girardon

— 

L'écologiste Bruno Bernard a revendiqué la victoire a la métropole de Lyon, avant même que les résultats officiels ne soient communiqués.
L'écologiste Bruno Bernard a revendiqué la victoire a la métropole de Lyon, avant même que les résultats officiels ne soient communiqués. — J. Pachoud/ AFP

L’alliance mise en place par Gérard Collomb et les Républicains pour empêcher les Verts de ravir la métropole de Lyon au second tour des élections municipales, se sera finalement révélée totalement vaine. Pire, elle aurait même viré au fiasco.

Les résultats des municipales dans le Rhône

Dimanche à 22 h 30, le chef d’entreprise Bruno Bernard (EELV) a revendiqué la victoire, annonçant avec assurance qu’il était en passe de remporter « 8 à 9 » des 14 circonscriptions. Ce qui, selon lui, lui assurerait « la majorité absolue ». A savoir plus de 76 conseillers métropolitains sur les 150, qui seront chargés d’élire le président de la collectivité le 2 juillet.

Des miettes pour la droite et David Kimelfeld

A 00h30, les résultats lui donnaient raison, attestant d’une large victoire des Verts, qui emportent avec certitude 8 des 14 circonscriptions, et non des moindres. Les Républicains s’imposent dans 4 et David Kimelfeld, dans une. Seule la circonscription de Rhône Amont, remportée par la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy restait « partagée ». La candidate était à la fois soutenue par Bruno Bernard et David Kimelfeld, le président sortant de la métropole de Lyon, qui ne pourra endosser le rôle d’arbitre au troisième tour.

« Les électeurs ont voulu une métropole plus respirable, plus solidaire et plus végétale », s’est félicité le candidat écologiste, annonçant qu’il dirigerait l’agglomération de Lyon avec une « équipe soudée », à savoir les écologistes et les forces de gauche. David Kimelfeld et François-Noël Buffet (LR) devront se contenter des miettes.