Résultats des municipales à Menton : Bettati (CNIP) échoue, Guibal (LR) rempile pour un sixième mandat

SECOND TOUR Le candidat qui avait le soutien de RN avait fusionné avait la liste UDI pour tenter de déloger le maire sortant

Fabien Binacchi

— 

Jean-Claude Guibal est élu à Menton depuis 31 ans
Jean-Claude Guibal est élu à Menton depuis 31 ans — B. Bebert / Sipa

La fusion de sa liste avec celle de Patrice Novelli (UDI), arrivé troisième du scrutin, n’a pas suffi. L’outsider Olivier Bettati, ancien adjoint de Christian Estrosi à Nice et candidat CNIP avec le Rassemblement national à Menton cette année, ne réussit pas son pari dans la ville des citrons.

Dans cette commune, la dernière de France avant la frontière avec l’Italie, c’est le maire sortant, élu depuis trente et un ans, qui va rempiler pour un sixième mandat. Jean-Claude Guibal, 80 ans l’an prochain, a annoncé sa victoire ce dimanche soir, alors que l’ensemble des résultats n’avaient pas encore été comptabilisés.

Un climat explosif avant le second tour

Le scrutin, marqué par un taux d’abstention de 57,27 %, voit donc réélire le maire LR sortant, soutenu par la députée LREM de sa circonscription. Au final, il obtient 55,70 % des voix, distançant donc son seul adversaire, qui s’était vu retirer le soutien du Rassemblement national après sa fusion de l’entre-deux tours, de plus de 10 points.

Le second tour s’est joué dans un climat explosif. La guerre était officiellement déclarée entre les deux candidats sur les réseaux sociaux. Le 21 juin, Olivier Bettati avait notamment affirmé avoir découvert une procuration frauduleuse dans les listes d’émargement du premier tour. Et annoncé avoir saisi le procureur de la République de Nice. L’hôtel de ville de Menton avait dû répondre, preuves à l’appui, que le document respectait bien toutes les procédures.