Résultats des municipales à Saint-Seurin-sur-l'Isle : Le plus vieux maire de France privé d'un dixième mandat

ELECTIONS A 98 ans, Marcel Berthomé a été poussé vers la sortie par son ancienne adjointe Eveline Lavaure-Cardona

Marion Pignot

— 

Marcel Berthomé est, à 98 ans, le plus vieux maire de France.
Marcel Berthomé est, à 98 ans, le plus vieux maire de France. — GEORGES GOBET / AFP
  • Elu depuis 1971, le plus vieux maire de France (98 ans) a vécu pour la première fois une campagne de second tour à Saint-Seurin-sur-l’Isle. Il a été devancé par son ancienne adjointe Eveline Lavaure-Cardona.
  • Marcel Berthomé a affronté deux de ses anciens conseillers municipaux qui dénoncent sa gouvernance.
  • Sa candidature a divisé la population entre ceux qui pensent qu’il « a fait son temps » et ceux à qui son âge ne pose aucun problème et le voient toujours aussi actif.

Marcel Berthomé s’est, ce dimanche, vu souffler la place de maire de Saint-Seurin-sur-l'Isle (Gironde) qu’il occupait depuis 1971, par son ancienne conseillère municipale. Le plus vieil édile de France a été battu par Eveline Lavaure-Cardona, 71 ans.

Celui qui a soufflé ses 98 ans bougies le 4 avril dernier était en course pour un 10e mandat. Mais surprise, Marcel Berthomé avait été poussé à un second tour à l’occasion de ces élections municipales par deux de ses anciens collaborateurs, Eveline Lavaure-Cardona et Jean-Marc Sallaberry. Une première.

Ce commandeur de la Légion d’honneur, qui a vécu ce second tour comme un affront, avait terminé ce premier tour en ballottage favorable avec 45,62 % des voix, mais ne comptait que 50 voix d’avance sur son ex-adjointe Eveline Lavaure-Cardona (41,20 %).

« C’est un dictateur »

Début juin, 20 Minutes était allé prendre le pouls de cette commune de 3.100 âmes qui vivait là un coup de tonnerre électoral. Et les anciens « alliés » n’avaient pas mâché leurs mots à propos de Marcel Berthomé. « C’est un dictateur, le conseil municipal ne sert absolument à rien, il cherche juste à installer sa fille [Anne Berthomé]. C’est elle qui dirige la ville déjà depuis six ans. Saint-Seurin-sur-l’Isle, c’est devenu Monaco », avait lâché Eveline Lavaure-Cardona.

Ce dimanche soir, elle met fin à près d’un demi-siècle de règne, en devançant son rival de 33 voix (536 voix contre 569).