Municipales 2020 à Nantes : Battue, la candidate du Rassemblement national appelle à l'abstention

ELECTION Eleonore Revel, 4,76 % des voix au premier tour, qualifie cette élection de « mascarade démocratique »

J.U.
Eleonore Revel, tête de liste Rassemblement national à Nantes
Eleonore Revel, tête de liste Rassemblement national à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

Elle avait prévenu qu’elle ne donnerait aucune consigne de vote. Mais pas qu’elle inviterait ses électeurs à carrément rester chez eux dimanche. Ce jeudi soir, la candidate RN aux municipales à Nantes, battue le soir du premier tour avec seulement 4,76 % des voix, appelle à l’abstention en vue du second tour des municipales qu’elle qualifie de « mascarade démocratique ».

Selon Eleonore Revel, le premier tour marqué par une abstention de 61 % aurait dû être rejoué. A l’instar du deuxième, avec pour issue l’élection d’un maire « qui ne sera pas représentatif de la volonté des Nantais », estime-t-elle. « La ville de Nantes, soumise au chaos migratoire, à l’insécurité généralisée des biens et des personnes, aux règlements de compte des gangs des quartiers, aux petits arrangements communautaristes, à la gabegie sociale et culturelle, (…) aurait mérité de vrais débats autour d’un vrai scrutin, honnête et conforme à nos institutions », écrit l’ancienne candidate du Rassemblement national.

Forte régression

En très forte régression par rapport à 2014, le Rassemblement national avait justifié son score par la faible participation.

« Je suis heureuse de ma campagne et assure que le RN n’a pas dit son dernier mot à Nantes, avait alors indiqué Eleonore Revel à 20 Minutes. Tout simplement car la situation dans cette ville n’est pas près de s’arranger. »