Municipales 2020 à Nice : Estrosi refuse de participer au débat télévisé avant le second tour

CAMPAGNE « Depuis la pandémie, il consacre toute son énergie à sa fonction de maire », assure son entourage

F.Bi. avec AFP

— 

Le maire de Nice Christian Estrosi
Le maire de Nice Christian Estrosi — SYSPEO/SIPA

Selon son entourage, en ces temps de crise, il ne consacre pas « une minute à la campagne ». Le maire sortant LR de Nice Christian Estrosi, favori pour un troisième mandat, a renoncé à participer au débat télévisé organisé avant le second tour avec ses deux adversaires du RN et écologiste Philippe Vardon et  Jean-Marc Governatori.

« Il n’y aura pas Estrosi mais on maintient le débat avec les deux autres, a indiqué Olivier Theron, rédacteur en chef de France 3 Côte d’Azur. En 2014, il avait également décliné le débat avant de se présenter un quart d’heure avant l’enregistrement. Cette fois, il affirme être au chevet des Niçois et mener une action trop importante pour faire campagne. »

«Rendez-vous démocratique»

« Depuis la pandémie, Christian Estrosi consacre toute son énergie à sa fonction de maire et à accompagner les acteurs économiques qui vivent une crise sans précédent. Pas une minute n’est consacrée à la campagne », a souligné son entourage.

« Il semble aberrant que le maire actuel, candidat à sa réélection, refuse ce grand rendez-vous démocratique », a pour sa part déploré Philippe Vardon.

Avant cela, le candidat du Rassemblement national avait déjà saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour se plaindre des nombreuses interventions médiatiques du maire pendant le confinement. « Christian Estrosi a bénéficié depuis le 15 mars d’une couverture médiatique particulièrement importante à même de nuire non seulement à l’équité mais aussi d’entacher la sincérité du scrutin », a-t-il reproché dans ce courrier.