Municipales 2020 à Nice : Après le rendez-vous manqué de la gauche, le PS et Patrick Allemand appellent à voter blanc

ELECTIONS Ils estiment que « la liste Nice écologique n’est pas digne d’être à la tête de la cinquième ville de France »

Fabien Binacchi

— 

Patrick Allemand est arrivé sixième du premier tour
Patrick Allemand est arrivé sixième du premier tour — ANP / 20 Minutes

Après l’union manquée de la gauche sous la houlette de la liste Nice Ecologique pour le second tour, Patrick Allemand et Xavier Garcia appellent ce lundi leurs électeurs « à voter blanc » dimanche dans la capitale azuréenne.

Le candidat de Nice au cœur (6,57 % au premier tour) et le premier secrétaire fédéral du PS 06 estiment que « la liste Nice Écologique n’est pas digne d’être à la tête de la cinquième ville de France, ni même de représenter une opposition crédible et responsable à Christian Estrosi ». Le maire sortant est en ballottage très favorable (47,62 %) avant le second tour, loin devant le RN Philippe Vardon (16,69 %) et le candidat de Nice écologique Jean-Marc Governatori donc (11,3 %), avec qui une union a échoué.

Un désaccord dans la liste écolo

La tête de liste écolo était pourtant favorable à une fusion avec les deux autres listes de gauche. « Mireille Damiano [ViVa !, 8,9%] aurait pu être deuxième et Patrick Allemand [Nice au cœur] troisième, a-t-il expliqué la semaine dernière à 20 Minutes. Mais, parmi mes colistiers, il n’y a eu aucun vote favorable. »

« Nous étions parvenus à un accord minimal assurant la représentation des trois listes au conseil municipal, mais le lendemain, une douzaine de militants EELV a tout rejeté en bloc et bloqué ainsi la représentation de 15,42 % des électeurs », confirment Patrick Allemand et Xavier Garcia.

Le communiste Robert Injey, deuxième sur la liste ViVa !, a aussi appelé à « voter blanc ». « Sur les questions économiques et sociales Christian Estrosi et Jean-Marc Governatori c’est blanc bonnet, bonnet blanc », dit-il.