Municipales 2020 à Marseille : Des procurations irrégulières établies pour des résidents d’un Ehpad

POLITIQUE Des procurations pour des personnes âgées d’un Ehpad de Marseille ont été réalisées sans contrôle d’identité, et sans que les votants, parfois très affaiblis, ne connaissent l’électeur qui a voté à leur place

M.Cei. avec AFP

— 

Une personne âgée dans un Ehpad. (Illustration)
Une personne âgée dans un Ehpad. (Illustration) — AFP
  • Des procurations pour les municipales pour des personnes âgées d’un Ehpad de Marseille ont été réalisées sans contrôle d’identité.
  • Les titulaires de ces procurations étaient inconnus de ces électeurs, dont certains sont affaiblis.

Le soupçon se renforce sur les procurations délivrées à Marseille pour ces élections municipales. Selon une information de France 2, des résidents de l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Saint-Barnabé, dans le 12e arrondissement de Marseille, ont voté au premier tour en mars dernier par procuration selon un procédé illégal.

En effet, près de 51 procurations ont été établies, sans contrôle d’identité, ce qui les rend irrégulières. De plus, France 2 précise que les familles de ces résidents, dont certains sont atteints de la maladie d’Alzheimer, n’étaient pas du tout au courant que ces procurations avaient établi, parfois par des inconnus.

« Tous les regards se tournent vers Martine Vassal »

Secret du vote oblige, on ignore au bénéfice de quel candidat ces procurations, qui restent pour l’heure valables pour le second tour, ont été établies. Dans un communiqué envoyé ce mercredi dans la soirée, le candidat du Printemps Marseillais dans les 11e et 12e arrondissements, Yannick Ohanessian accuse, sans la nommer, la droite, qui a selon lui « abusé de la faiblesse de leurs aînés » après avoir « largement sali l’image de notre ville ».

« Bien sûr, les journalistes n’ont pas encore trouvé quels candidats étaient les responsables de cette ignominie, lance de son côté, le sénateur et candidat RN à la mairie de Marseille Stéphane Ravier dans un communiqué. Mais tous les regards se tournent vers la candidate dont les locaux de campagne ont été perquisitionnés. »

Les investigations se poursuivent

Ce lundi, les domiciles de deux colistières de la candidate LR Martine Vassal soupçonnées d’avoir proposé à des électeurs de réaliser des procurations non conformes pour le deuxième tour des municipales ont été perquisitionnés dans le cadre d’une enquête préliminaire du parquet. « S’il s’avère que c’est bien d’elle qu’il s’agit, il ne lui reste pas d’autre choix que le retrait », affirme Stéphane Ravier. Sur les ondes de France Bleu Provence, Martine Vassal dément être « une fraudeuse ».

Du côté des enquêteurs, les investigations « se poursuivent », a indiqué une source proche du dossier à l’AFP : les policiers, qui ont déjà perquisitionné le siège de campagne de Martine Vassal et saisi des registres à la mairie centrale de Marseille, « vérifient également la problématique des Ehpad », et notamment celui pointé par France 2.