Municipales 2020 à Marseille : Face aux soupçons de fraudes, Martine Vassal demande l’annulation de toutes les procurations du second tour

ELECTIONS Face à l’ouverture d’une enquête et à des perquisitions après des soupçons de fraudes sur des procurations dans son camp, la candidate LR Martine Vassal a demandé l’annulation de toutes les procurations du second tour

Adrien Max
— 
Martine Vassal dans le bureau de vote ce dimanche
Martine Vassal dans le bureau de vote ce dimanche — CHAMUSSY/SIPA

Branle-bas de combat chez Les Républicains à Marseille après un week-end mouvementé. Une enquête a été ouverte par le parquet de Marseille et des locaux de campagne de Martine Vassal, la candidate LR aux municipales, ont été perquisitionné ce week-end, après la révélation de France 2 et Marianne sur des soupçons de fraudes aux procurations chez LR.

Martine Vassal a réagi ce lundi après-midi sur BFMTV, se défendant de toute fraude. « Je ne suis pas une fraudeuse, je ne l’ai jamais été et ce n’est pas maintenant que je veux commencer à l’être. Oui une enquête a été ouverte. Je souhaite que les enquêteurs regardent tout et partout, même chez les concurrents », a-t-elle avancé.

« Je serai intraitable »

Elle a demandé au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, « l’annulation de toutes les procurations faites pour le second tour ». Certains éléments révélés par la presse pendant le week-end sont assez accablants pour certains colistiers de la candidate, qui a prévenu : « L’enquête vient de s’ouvrir et si des faits avérés sont confirmés, je prendrai mes responsabilités. Je serai intraitable sur ces faits-là et les personnes qui les ont commis ».

Avant de finir en monologue sur la menace de « l’ultra gauche », thème favori de sa campagne après sa deuxième place lors du premier tour, derrière Michèle Rubirola, la candidate du Printemps marseillais.