Coronavirus : Un nouveau report du second tour des élections municipales envisagé

EPIDEMIE Initialement prévu le 22 mars, puis reporté à juin, le second tour des élections municipales pourrait être reporté une nouvelle fois

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe, le 21 mars 2020 à l'Assemblée.
Edouard Philippe, le 21 mars 2020 à l'Assemblée. — Ludovic MARIN / POOL / AFP

Face à la propagation de l’épidémie de coronavirus, le Premier ministre, Edouard Philippe, les présidents de partis politiques, les responsables de groupes parlementaires et les associations d’élus ont évoqué la possibilité d’un nouveau report du second tour des élections municipales, ont annoncé plusieurs participants, ce jeudi, après une réunion par visioconférence.

Initialement prévu le 22 mars, le second tour des élections municipales avait d’abord été reporté à juin. Selon ces mêmes sources, le chef du gouvernement a évoqué, pendant cette réunion, un nouveau report « sans donner de date ».

La décision prise après le prochain rapport des scientifiques le 23 mai

« On attendra le mois de mai pour qu’une décision soit prise », a précisé le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde. Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a rapporté pour sa part qu’un report avait été « évoqué » mais que la décision sur la date était « renvoyée au rapport qui sera remis le 23 mai » par les experts scientifiques sur l’état des lieux de l’épidémie.

D’après le Figaro, le président Emmanuel Macron aurait évoqué lors du Conseil des ministres de mercredi la possibilité de reporter le scrutin des municipales à octobre. Une telle décision pourrait impliquer de reporter également les élections sénatoriales prévues en septembre.

Quatrième réunion avec les responsables politiques

Selon Fabien Roussel, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui participait aussi à cette réunion avec d’autres ministres, a « confirmé la tenue des conseils municipaux des listes élues dès le premier tour, qui pourront se réunir avant que la décision du report des élections soit (prise) ».

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye avait indiqué le 17 mars que le second tour se tiendrait « idéalement le 21 juin » mais que la décision sur la date ne serait prise qu’en mai sur la base des expertises de l’évolution de la crise du coronavirus. Le Premier ministre a effectué trois tours de table avec les responsables politiques depuis le début de la crise du coronavirus : le 27 février, le 12 mars et le 16 mars.