Elections métropolitaines à Lyon : Gérard Collomb bien mal embarqué pour gagner

SCRUTIN Le maire sortant de Lyon parvient à se maintenir au second tour des métropolitaines sans toutefois virer en tête au premier tour

Caroline Girardon
— 
A Lyon, le 15 mars 2020. Le maire sortant de Lyon Gérard Collomb, candidat à la métropole, lors du vote.
A Lyon, le 15 mars 2020. Le maire sortant de Lyon Gérard Collomb, candidat à la métropole, lors du vote. — Bony/ Sipa

L’ère Collomb est-elle définitivement révolue à Lyon et dans l’agglomération lyonnaise ? Le maire sortant de Lyon ne s’attendait sans doute pas à une telle déroute. Les divisions internes et la forte abstention n’ont pas plaidé en sa faveur.

A la ville, son protégé Yann Cucherat n’est pas parvenu à faire mieux que 14,92 %, soit quasiment la moitié du score réalisé par les Verts (28,46 %). Pire, les écologistes sont arrivés en tête dans 8 des 9 arrondissements, y compris dans le 9ème, son fief, où il était pourtant tête de liste. Mais à la métropole, c’est aussi la douche froide pour l’ancien ministre de l’Intérieur.

La droite bien partie

Même si les résultats définitifs n’étaient pas encore connus sur l’ensemble du territoire à 1h, les chiffres communiqués au fil de la soirée confirmaient le bon score des Verts et des Républicains, arrivés en tête dans les 10ème, 12ème et 9ème circonscriptions. Et mettaient également en bonne position les listes de David Kimelfeld, président sortant qui se présentait sans étiquette après être tombé en disgrâce auprès des instances nationales de LREM. Ce dernier arrive en tête du Val de Saône.

Gérard Collomb, lui, parvient à se maintenir dans 5 circonscriptions sur les 7 déjà dévoilées sans jamais virer en tête. Les résultats définitifs des 7 dernières circonscriptions sont encore attendus.