Elections municipales : Ce qu’il faut retenir du premier tour en Loire-Atlantique

MUNICIPALES Le maire de Saint-Nazaire, David Samzun, a viré en tête au soir du premier tour des élections municipales

Frédéric Brenon

— 

David Samzun, maire PS de Saint-Nazaire.
David Samzun, maire PS de Saint-Nazaire. — L.Venance/AFP

En Loire-Atlantique, l’autre ville, outre Nantes, sur laquelle était braquée tous les regards dimanche soir était Saint-Nazaire. Dans un contexte local d'éclatement de la majorité sortante, le maire socialiste David Samzun (non investi par le PS) a viré en tête avec 38,5 % des voix. Il fera face au second tour à deux anciennes adjointes de gauche : Pascale Hameau (17%) et Gaëlle Benize-Thual (13%).

« C’est une satisfaction importante », s'est félicité à chaud David Samzun, ravi également de constater que le Rassemblement national de Gauthier Bouchet est éliminé dès le premier tour  (7%) malgré ses ambitions.

Incertitudes à Saint-Brévin, Guérande, Ancenis, Clisson

A La Baule, où la succession d’Yves Metaireau s’annonçait tendue, Franck Louvrier (LR) apparaît en ballottage très favorable (45%) pour le second tour. A Ancenis et à Clisson, on s'oriente vers une triangulaire indécise au second tour. A Guérande, quatre listes sont qualifiées et l'élection reste ouverte. A Saint-Brévin-les-Pins, la situation est encore plus confuse avec pas moins de cinq listes encore en lice.

Notons aussi les réélections d’Alain Hunault à Châteaubriant (61%), de Jean-Claude Pelleteur à Pornichet (58%), de Jean-Michel Brard (69%) à Pornic, d’Alain Royer à Treillières (55%), de Stéphan Beaugé (55%) à Saint-Philbert-de-Grandlieu, de Rémy Nicolleau à Saint-Etienne-de-Montluc (62%), d'Yves Dauvé à Nort-sur-Erdre (71%) ou de Jérôme Marchais à Vallet (64%).