Elections municipales à Hénin-Beaumont : Le frontiste Steeve Briois réélu dès le premier tour

MUNICIPALES Le candidat de la liste Rassemblement national se félicite d’un « plébiscite »

M.L. avec AFP
— 
Steeve Briois (FN), maire d'Hénin-Beaumont, et son adjoint Bruno Bilde (G).
Steeve Briois (FN), maire d'Hénin-Beaumont, et son adjoint Bruno Bilde (G). — M.Libert / 20 Minutes

Le maire RN d’Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Steeve Briois, a été très largement réélu dès le premier tour dimanche, avec 73,95 % des voix, se félicitant d’un « plébiscite ». Le maire sortant, déjà élu dès le premier tour en 2014 sous l’étiquette du Front national​ avec 50,25 %, a nettement distancé la liste conduite par l’écologiste Marine Tondelier (18,22 %).

« Plébiscite d’un bilan tout à fait incontestable »

Cette élection constitue « un plébiscite d’un bilan tout à fait incontestable », s’est félicité le maire de cette ville de 27.000 habitants de l’ancien bassin minier considérée comme l’une des vitrines du RN. La présidente du parti, Marine Le Pen, est députée de la circonscription incluant Hénin-Beaumont.

« Cette ville a été trop souvent salie par des polémiques [menées par] des gens qui ont pris aujourd’hui une déculottée électorale », a cinglé l’ancien député européen. Sa liste aura 31 élus sur 35 dans le futur conseil municipal, a-t-il encore indiqué.