Elections municipales 2020 à Nice : En tête au premier tour, Christian Estrosi renonce à faire campagne et « se concentre sur le coronavirus »

POLITIQUE Revivez le premier tour des élections municipales à Nice

Jonathan Hauvel et Fabien Binacchi
— 
Christian Estrosi à la sortie de l'isoloir, ce dimanche 15 mars, au Collège Port Lympia  Nice
Christian Estrosi à la sortie de l'isoloir, ce dimanche 15 mars, au Collège Port Lympia Nice — LIONEL URMAN/SIPA

L’ESSENTIEL

  • À Nice, le maire sortant (LR) Christian Estrosi, élu depuis 2008 et candidat à un troisième mandat, est arrivé en tête avec 47,63% des voix.
  • Il devance la liste Rassemblement national de Philippe Vardon (16,7%) et la liste écologiste de Jean-Marc Governatori (11,3%).
  • Dans un contexte fortement marqué par la pandémie de coronavirus, ce premier tour des élections s'est également distingué par un taux d'abstention de 71,46% à Nice.
  • Retrouvez les résultats dans les Alpes-Maritimes par ici

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

Voilà, c’est la fin de ce live sur ce premier tour des municipales très particulier. Merci de nous avoir suivis. Vous pouvez retrouver tous les résultats ici. Et bien entendu, toute l'actualité sur le coronavirus par là. À très bientôt. Bonne nuit.

23h28 : David Lisnard accueille ce résultat « avec gravité »

« Dans ce contexte particulier, même surréaliste [marqué par une participation de seulement 31,17 %], je vois ce score comme une exigence. Celle qui sera ma priorité de tout faire pour endiguer la propagation du coronavirus », a réagi celui qui a été confirmé dès le premier tour dans son fauteil de maire de Cannes (88,08%).

23h01 : Christian Estrosi appelle les Niçois « à faire preuve de responsabilité »

Après l’annonce des résultats, le maire sortant de Nice s’est exprimé depuis la mairie :

« C’est donc la liste que j’ai l’honneur de conduire qui arrive très largement en tête de ce scrutin. Elle réalise le score le plus important des maires sortants des dix plus grandes villes de France. Il ne convient toutefois pas, à l’heure où nos compatriotes sont dans l’inquiétude, de se réjouir ou de tirer une analyse politique de ces résultats. Qu’on ne compte donc pas sur moi pour les commenter. »

Le maire sortant a principalement axé son discours sur la pandémie de coronavirus : « Ce qui va toujours concentrer toute mon énergie et toute mon attention, c’est la santé des Niçoises et des Niçois, ainsi que la gestion des conséquences sociales de cette crise inédite. La confiance manifestée par les Niçois à notre équipe nous confère une immense responsabilité : celle d’accompagner chacun d’entre eux, et en particulier les plus fragiles, dans l’épreuve. »

Il a ensuite « appelé les Niçois à faire preuve de responsabilité » et « à éviter déplacements et les rencontres pour protéger les plus fragiles d’entre nous ». Pour cela, il a annoncé une série de mesures mises en place à partir de demain matin :

  • « les jeux pour enfants, ainsi que les parcs et jardins qui ne sont pas des voies de circulation piétonne, seront fermés jusqu’à nouvel ordre » ;
  • « les 5.000 agents des services non essentiels de la ville et de la métropole sont invités à travailler en télétravail » ;
  • « seuls les services essentiels à la vie des collectivités (santé et personnes fragiles, sécurité, transport, propreté, collecte, eau et assainissement, état Civil, voirie, gestion des risques, cuisine centrale) sont maintenus » ;
  • « les terrasses et éventaires des commerces encore ouverts (boulangeries, tabacs…) sont supprimés, ainsi que les marchés non alimentaires » ;
  • « les écoles seront ouvertes pour les enfants des personnels de santé mais aussi les forces de l’ordre, de secours et de transport » ;
  • « les stations de skis d’Auron, d’Isola 2000 et de Saint-Dalmas le Selvage sont fermées jusqu’à nouvel ordre en accord avec le président du conseil départemental sur les stations qui les concernent ».

L’actuel maire de Nice a enfin abordé le volet économique en évoquant son souhait de « créer un fonds de solidarité via le Centre communal d’actions sociales, au profit des commerçants, artisans, entrepreneurs et indépendants qui, dès la fin de ce mois, vont se retrouver en situation de précarité et pour lequel le chômage partiel n’aura aucun impact ». Par ailleurs, il demande au gouvernement « de stopper immédiatement tous les prélèvements sociaux et fiscaux pour les très petites entreprises en nom propre, et de leur accorder un dégrèvement total ». Il en appelle également à la fédération bancaire « afin que les agences notamment les agences de proximité, autorisent sans coût additionnel les dépassements de découvert autorisé et les facilités de caisse ».

22h32 : Une triangulaire au second tour à Nice

Les résultats ont été annoncés par le maire sortant lui-même. La liste que mène Christian Estrosi arrive en tête du premier tour des élections municipales à Nice avec un score de 47,63%, suivie par celle de Philippe Vardon (RN) avec 16,70% et celle de Jean-Marc Governatori (AEI-EELV) avec 11,3%. Les trois listes s'affronteront donc au second tour.

Quant aux autres résultats :

  • Liste Mireille Damiano (ViVA!): 8,91%
  • Liste Benoit Kandel (Cnip-DVD) : 7,31%
  • Liste Patrick Allemand (PS) : 6,57%
  • Liste Valery Sohm (UPR) : 0,9%
  • Liste Estelle Jaquet (Lutte ouvrière) : 0,6%

22h05 : Philippe Vardon (RN) en « principal adversaire » de Christian Estrosi

En deuxième position avec près de 17 % des voix d’après les premiers résultats, le candidat d’extrême droite Philippe Vardon réagit :

Dans une soirée électorale qui se déroule dans des conditions particulièrement difficiles, et où l’on voit une énorme tendance à la prime au sortant un peu partout en France, Estrosi est un des rares à ne pas être réélu dès le premier tour. Et ce malgré les sondages qui lui étaient très favorables. Peut-être que ce fait l’amènera à un peu plus d’humilité dont il a manqué jusque-là et pendant la campagne. Notre deuxième place nous situe comme ses principaux adversaires. Pour ce qui va être décidé pour le deuxième tour, reste à savoir si et dans quelles conditions il peut être organisé. C’est très prématuré pour le dire. Je constate que nos réserves de voix se situent évidemment dans l’abstention mais aussi auprès, peut-être, des électeurs de M. Kandel, opposés comme nous à la politique de Christian Estrosi, mais aussi de l’UPR.

Philippe Vardon, conseiller régional Paca et responsable de la section Front National de Nice.
Philippe Vardon, conseiller régional Paca et responsable de la section Front National de Nice. - Alain ROBERT/Apercu/SIPA

21h41 : David Lisnard en voie de réélection à Cannes

Le film de ces municipales paraissait déjà écrit à Cannes. Le scénario semble se confirmer. D'après les premières estimations, David Lisnard, maire sortant LR, arriverait loin devant ses concurrents.

21h26 : Christian Estrosi en tête à Nice, selon les premières estimations

Le maire sortant Christian Estrosi (LR) arriverait en tête du premier tour des élections municipales à Nice, d'après les premiers résultats. Il se retrouverait opposé à Philippe Vardon (RN) et à Jean-Marc Governatori (AEI-EELV) au second tour.

Suivraient Mireille Damiano (ViVA!), Benoit Kandel (Cnip-DVD), puis Patrick Allemand (PS) à plus de 5%, taux synonyme de possibilité de fusion avec d'autres listes pour le second tour.

20h45 : retrouvez les résultats des Alpes-Maritimes sur notre carte interactive

Les premiers résultats du département sont tombés. Pour connaître ceux de votre commune, c'est par ici.

20h19 : Le taux de participation définitif ne dépasse pas 30%

Il n'y aura pas eu de rebond d'affluence lors de la dernière heure du premier tour des élections municipales à Nice. Le taux de participation définitif est de 28,6%, soit 61.649 votants, contre 54,1% en 2014.

Taux de participation lors du premier tour des élections municipales 2020 à Nice
Taux de participation lors du premier tour des élections municipales 2020 à Nice - Ville de Nice

 

19h45 : Écologie, mobilité, sécurité... Ce que proposent les candidats aux élections municipales à Nice

À quinze minutes de la fermeture des bureaux de vote à Nice, retour sur les enjeux des élections dans la cinquième ville de France.

19h21 : Un taux de participation à Nice à peine meilleur à 19 h

Le taux de participation lors du premier tour des élections municipales était de 28,1% à Nice, soit 60.460 votants, contre 53,1% en 2014.

19h06 : Le maire sortant Christian Estrosi a-t-il tenu ses promesses ?

En 2014, Christian Estrosi avait été réélu avec son programme de « 100 actions pour plus de vie ». Six ans plus tard, on dresse le bilan de son second mandat.

18h36 : 767.007 électeurs appelés aux urnes dans les Alpes-Maritimes

Quel est l'âge du plus vieux candidat dans les Alpes-Maritimes ? Quel est le nombre de femmes têtes de liste ? Le premier tour des élections municipales en chiffres, ça donne quoi ? Réponse dans notre article.

17h13 : Le coronavirus impacte aussi le taux de participation à 17 h dans les Alpes-Maritimes

Alors qu’il était de 62,77 % en 2014, le taux de participation à 17 h lors du premier tour des élections municipales dans les Alpes-Maritimes est de 29,50 %.

Les mesures prises dans les bureaux de vote ne semblent pas avoir convaincu une partie des Maralpins.

17h07 : Le taux de participation est en très forte baisse à Nice

À 17h, le taux de participation lors du premier tour des élections municipales à Nice était de 25,2%. En 2014, il était de 46,6% à la même heure.

Bonjour à tous et bienvenue dans ce live

Nous suivrons ici tous les événements relatifs au premier tour des élections municipales à Nice ce dimanche.