Elections municipales à Perpignan : Louis Aliot est en tête au 1er tour devant le maire sortant LR

ELECTIONS Le candidat RN totalise plus de 35 % des suffrages ce dimanche

Nicolas Bonzom

— 

Louis Aliot.
Louis Aliot. — Alain ROBERT/SIPA
  • A Perpignan, Louis Aliot arrive en tête des suffrages au 1er tour des municipales.
  • Le candidat RN totaliserait 35,65 %, devant le maire sortant, Jean-Marc Pujol (LR), à 18,43 %, Agnès Langevine (EELV/PS) à 14,51 % et Romain Grau (LREM) à 13,17 %.
  • On se dirige donc, pour l’instant, vers une quadrangulaire à Perpignan.

Perpignan(Pyrénées-Orientales), Louis Aliot (RN) est arrivé en tête du premier tour des élections municipales, comme différents sondages l’avaient prédit ces dernières semaines. Le candidat du RN totalise ce dimanche soir 35,65 % des suffrages dans la capitale catalane, véritable cible pour l’extrême-droite.

Le maire sortant Jean-Marc Pujol (LR) obtient quant à lui 18,43 % des voix, devant Agnès Langevine (EELV/PS), à 14,51 % et Romain Grau (LREM), à 13,17 %. On se dirige donc, pour l’instant, vers une quadrangulaire au second tour à Perpignan.

Louis Aliot pointe un « sévère désaveu pour le maire »

Sous la barre des 10 %, figurent Caroline Forgues (PCF/LFI/NPA) à 6,57 %, Clothilde Ripoull (divers) à 5,99 %, Olivier Amiel (divers droite) à 3,59 %, Alexandra Bolo (divers droite) à 1,28 % et Pascal Avenard (LO) à 0,75 %, qui ne sont pas qualifiés.

« Le sévère désaveu du maire sortant, et le score très modeste de mes adversaires, démontrent que Perpignan a besoin de changement, et même d’un grand changement », a déclaré Louis Aliot, ce dimanche soir, qui a, par ailleurs, demandé aux électeurs de « scrupuleusement se conformer aux directives de l’Etat », quant au coronavirus. Le candidat ajoute qu’il « ne voit pas comment pourrait se dérouler un deuxième tour ».

« Une abstention considérable »

« L'enjeu pour moi était de me retrouver deuxième, compte-tenu de la division de la droite et du centre, et aujourd'hui, c'est ce que les Perpignanais ont marqué par un vote avec des conditions très particulières, avec une abstention considérable, avec une inquiétude très, très forte », a réagi de son côté Jean-Marc Pujol, sur Vià Occitanie.

A Perpignan, ce dimanche, 60,7 % des inscrits ne sont pas allés voter.