Municipales 2020 à Lille : Pourquoi l’université de Lille interpelle les différents candidats

UNIVERSITE L'une des plus grandes universités de France a décidé d'envoyer un livre blanc aux listes qui se présentent dans les six villes de la métropole où elle est installée

Francois Launay

— 

L'université de Lille a décidé d'interpeller les candidats aux municipales
L'université de Lille a décidé d'interpeller les candidats aux municipales — G.Durand/20 Minutes
  • Avec plus de 75.000 étudiants et 7.500 salariés, l’université publique de Lille pèse dans la métropole lilloise.
  • Un rôle important que la fac a décidé de rappeler aux différents candidats aux municipales en leur envoyant un livre blanc.
  • A l’intérieur, plusieurs questions sur la recherche, le logement étudiant ou encore les transports en commun y figurent.

Avec plus de 75.000 étudiants et 7.500 salariés, l'université de Lille a de quoi peser dans la métropole lilloise. Consciente de son importance, l’une des plus grandes universités publiques de France, réunifiée depuis 2018, a donc décidé d’interpeller les candidats aux municipales pour la première fois de son histoire. Dans les six villes de la métropole où elle est présente (Lille, Villeneuve d’Ascq, Roubaix, Tourcoing, Ronchin et Loos), la fac a eu l’idée d’envoyer un livre blanc à toutes les listes représentées.

A l’intérieur, pas de revendications, juste des questions sur la façon dont les politiques veulent soutenir le monde universitaire lillois. « C’était un moment privilégié. Il n’y a aucune malice politique. On veut simplement entendre les candidats car on a un certain nombre d’interrogations et de questions qui nous remontent au quotidien et qui concernent les politiques », explique Jean-Christophe Camart, le président de l’université de Lille.

« On veut sensibiliser les candidats sur le rôle social et sociétal de l’université »

Développement de la recherche, financement de projets, logement, transports en commun ou encore vie culturelle, la plupart des thématiques liées à la vie étudiante sont abordées en dix thèmes prioritaires.

« On veut sensibiliser les candidats sur le rôle social et sociétal de l’université. On y construit les valeurs de la société de demain. L’université est vraiment au service du territoire. Il faut donc être le plus attractif possible pour attirer des étudiants à Lille. Les arguments ne doivent pas être basés que sur la formation mais aussi sur tout un ensemble de service proposés », poursuit Jean-Christophe Camart.

Des idées pour améliorer l’attractivité de l’université

En attendant le retour de tous les candidats, l’université a déjà des idées pour améliorer son attractivité. « Il faut des choses qui ont du sens à l’échelle d’une grande métropole. Je pense à un tarif préférentiel ou à la gratuité des transports en commun pour les étudiants. Il faut aussi réfléchir à une mobilité douce entre les campus avec pourquoi pas une flotte de véhicules électriques. Enfin, l’offre de logements est probablement insuffisante sur la métropole. Il faut une gamme complète du social au haut de gamme à destination des étudiants », égrène le président de l’université de Lille.

Reste à savoir quelles réponses donneront les candidats à la fac. La plupart ont joué le jeu et présenté leurs propositions. Une synthèse va être effectuée et conservée pour voir si les promesses et beaux discours ne dureront pas que le temps de la campagne municipale.