Municipales à Saint-Nazaire : Le maire sortant en difficulté après l’éclatement de sa majorité

ELECTIONS Les Nazairiens auront le choix entre neuf listes, dont celle du maire PS, David Samzun, et de deux de ses anciennes adjointes.

Guillaume Leroux
— 
Le maire sortant de Saint-Nazaire, David Samzun.
Le maire sortant de Saint-Nazaire, David Samzun. — L.Venance/AFP
  • A Saint-Nazaire, le maire, David Samzun, est candidat à un deuxième mandat.
  • Deux de ses anciennes adjoints sont également têtes de liste.
  • Le Parti Socialiste, Les Républicains et La République en marche ne soutiennent aucune liste sur cette commune.

Jusqu’au 29 mai 2019, la voie semblait tracée pour le socialiste David Samzun, maire de Saint-Nazaire depuis 2014. Rien ne semblait pouvoir empêcher sa réélection. Depuis, la majorité municipale a explosé.

Adjoint aux finances, Martin Arnout a porté plainte pour diffamation contre la première adjointe, Laurianne Deniaud qui l’accusait d’agression sexuelle sur une autre élue du conseil municipal. Le maire a soutenu son adjoint, pour lequel aucune charge n’a finalement été retenue par la justice.

Le PS ne soutient personne

Accusant le maire de fermer les yeux sur « un climat de sexisme ambiant et oppressant à la mairie », des élus, dont plusieurs adjointes au maire, ont quitté leurs fonctions. Deux d’entre elles, Gaëlle Bénizé-Thual, petite fille de l’ancien maire de Saint-Nazaire, Étienne Caux (1968-1983), et Pascale Hameau ont alors décidé de se présenter aux élections municipales.

Unies contre le maire sortant, elles ne se sont, en revanche, pas entendues sur un programme commun et ont décidé de monter chacune leur liste. Celle de Gaëlle Bénizé-Thual est soutenue par le Parti Communiste et Générations. S, le mouvement de Benoît Hamon. Celle de Pascale Hameau, par Europe Écologie Les Verts, la France Insoumise ou Place Publique.

Après avoir gelé, en août, l’investiture de David Samzun, le parti socialiste n’a finalement investi aucun candidat.

Pas de candidat de la République en Marche

Six listes se présenteront face à ces trois représentants de l’ancienne majorité municipale. Gauthier Bouchet (Rassemblement national), fils de Christian Bouchet, tête de liste FN aux élections municipales de Nantes en 2014, fut l’un des premiers à se dévoiler avec comme projet de doubler les effectifs de la police municipale et de réduire les indemnités des élus. « La sécurité est la priorité des priorités pour beaucoup de Nazairiens », pense l’actuel élu RN au conseil municipal.

Le centriste Jean-Michel Texier, lui aussi membre de l’opposition, et Julien Goussot, un inconnu de la scène politique locale, ont tous deux, un temps, pensé avoir le soutien de la République en marche qui a finalement décidé… de ne soutenir personne. Les deux sont candidats au même titre que Stéphane Gaschignard (divers-droite), l’avocat Denis Lambert (divers-droite) et Eddy Le Beller (Lutte ouvrière).

Un téléphérique entre Saint-Marc-sur-Mer et le port

La sécurité, les transports, l’environnement, le logement sont les sujets phares de cette élection, A Saint-Nazaire, le prochain maire devra aussi décider de l’avenir de plusieurs sites, celui de l’ancien hôpital, en jachère depuis des années, et du port où le maire a finalement renoncé à son port de plaisance, pour ne pas mettre les finances de la ville dans le rouge. La construction d’un immeuble de 16 étages près du complexe sportif est également remise en cause par plusieurs candidats.

Parmi ses mesures phares, Gaëlle Bénizé-Thual propose la gratuité des transports. S’il est élu, le maire sortant lancera lui, deux nouvelles lignes de bus. Plus étonnant, Stéphane Gaschignard imagine un télécabine qui pourrait relier le port à Saint-Marc-sur-Mer.

L’une des mesures principales de l’écologiste Pascale Hameau serait de mettre fin au cumul des mandats. Si elle est élue, c’est le numéro 2 de sa liste, Gwénolé Perrono qui prendra la tête de la Carene, la communauté d’agglomération, actuellement présidée par le maire de Saint-Nazaire. Elle supprimera également les caméras de vidéosurveillance et renforcera les équipes de médiation. Pour elle, « la technologie ne peut pas remplacer la présence humaine. »

Retrouvez, à partir de 20H, les résultats des élections municipales à Saint-Nazaire, les 15 et 22 mars sur notre site.