Municipales 2020 à Paris : Le nom de domaine buzyn2020.fr renvoie vers le site d’Anne Hidalgo

COURT-CURCUIT L’équipe d’Anne Hidalgo nie être à l’origine de ce détournement

G. N.

— 

Agnès Buzyn fait déjà face à des problèmes de squattage virtuel.
Agnès Buzyn fait déjà face à des problèmes de squattage virtuel. — Rafael Yaghobzadeh/AP/SIPA

La campagne a à peine commencé pour Agnès Buzyn qu’elle s’annonce déjà semée de chausse-trappes. Ce lundi, un journaliste de Public Sénat a remarqué que le nom de domaine buzyn2020.fr renvoyait vers la page d’ Anne Hidalgo. L’URL a d’ailleurs été achetée dimanche à 17h59, soit quelques heures à peine après la déclaration de candidature aux élections municipales de Paris de l’ex-ministre de la Santé.

Le nom de domaine a été acheté peu après la déclaration de candidature de Buzyn.
Le nom de domaine a été acheté peu après la déclaration de candidature de Buzyn. - Capture d'écran

Contactée, l’équipe d’Anne Hidalgo nie être derrière ce cyber-activisme. « Je vous confirme que ce n’est pas du tout nous et c’est totalement indépendant de notre volonté », explique-t-on à ​20 Minutes.

En revanche le nom de domaine agnesbuzyn2020.fr a bien été acquis dimanche soir vers 20h mais ne renvoie pas vers le site de la maire sortante. Malheureusement pour la candidate LREM, elle aura du mal à le récupérer. La personne à l’origine de cette acquisition explique sa démarche : « Cela m’a semblé révélateur de l’improvisation de sa candidature et de la légèreté de LAREM s’agissant d’une affaire sérieuse comme une candidature à la mairie de Paris ».