Municipales 2020 à Paris : Une « humoriste » met tout le monde dans l’embarras au meeting de Cédric Villani

SOCIETE Marlène Schiappa a dénoncé les « réflexions sexistes » de cette « intervenante qui parle, sur scène et en présence du candidat, des “gros lolos d’Hidalgo” ». L’équipe de Villani dément tout lien avec l’humoriste controversée Marie s’inflitre

Romain Lescurieux

— 

Marie s'infiltre s'est infiltrée au meeting de Cédric Villani ce mercredi soir
Marie s'infiltre s'est infiltrée au meeting de Cédric Villani ce mercredi soir — SIPA PRESS
  • La séquence a beaucoup tourné ce vendredi sur les réseaux sociaux. Au point que de nombreux élus, notamment des adversaires de Cédric Villani se sont indignés.
  • Marie s’infiltre, de son vrai nom Marie Benoliel, est une Youtubeuse habituée de l’exercice et avide de buzz.

La lourdeur. Lors d’un meeting de Cédric Villani, ce mercredi soir au Trianon, une scène a attiré l’œil de nombreuses personnes. Alors que le candidat (ex-LREM) à la mairie de Paris présentait son programme pour la capitale devant plus de 1.600 militants, « l’humoriste » controversée et avide de (bad ?) buzz, Marie s’infiltre a, comme son nom l’indique, « infiltré » la soirée et s’est invitée sur la scène pour lire un « poème » aux accents sexistes, homophobes et d’une lourdeur abyssale.

En substance : faire rimer « mathématiques » avec « trique », dire « les gros lolos d’Hidalgo » ou encore « Griveaux, tu l’en…. », sans finir sa phrase. Gêne dans la salle. Fin de l’histoire ?

« Si cette campagne pouvait se passer des réflexions sexistes »

La séquence a beaucoup tourné ce vendredi sur les réseaux sociaux. Au point que de nombreux élus, notamment des adversaires de Cédric Villani se sont indignés. « Je découvre cette vidéo du meeting de Cédric Villani où une intervenante parle, sur scène et en présence du candidat, des “gros lolos d’Hidalgo”. Si cette campagne pouvait se passer des réflexions sexistes ce serait mieux pour Paris et tout le monde », a réagi Marlène Schiappa, candidate aux élections municipales dans le 14e arrondissement.

« Homophobie, sexisme, insultes gratuites, c’est ça votre conception de la politique Cédric Villani ? Aucune réaction de votre part autre qu’un satisfecit de votre petit coup de comm », insiste de son côté Guillaume Poitoux, candidat LREM pro-Griveaux dans le 11e arrondissement.

Certains ont reproché qu’« un éventuel futur Maire de Paris ne soit pas capable de l’interrompre immédiatement après son propos sexiste », a noté Guillaume Mélanie, co-Président Urgence Homophobie et soutien d’Anne Hidalgo. De son côté, Bruno Questel député de l’Eure (LREM) appelle Cédric Villani à « revenir à l’Assemblée nationale et exercer ton mandat de député l’Essonne parce que là vraiment… ». Mais Cédric Villani était-il au courant de cet « happening » et cautionne-t-il ses propos comme le laisse entendre ses adversaires ?

« Nous n’étions pas au courant »

« Ça suffit maintenant. Quand on est député ou ministre, on vérifie ses sources et on ne RT pas n’importe quoi. Cette jeune femme a fait irruption sur la scène pendant le discours. Nous ne cautionnons en rien ces propos qui n’appartiennent qu’à elle ! », s’emporte sur Twitter Anne-Christine Lang, député de Paris et proche de Cédric Villani. « La façon dont Marlène Schiappa détourne et exploite cet événement traduit de sa part un rapport très distant à l’idée de vérité. À titre personnel, j’attends d’une ministre autre chose que la divulgation de faits alternatifs », affirme Baptiste Fournier, le directeur de campagne.

Contactée par 20 Minutes, l’équipe de campagne de Cédric Villani, dément tout lien avec Marie s’infiltre. « Nous ne sommes pas complices. Nous n’étions pas au courant de sa venue et de ce qu’elle allait dire. C’est son truc de s’infiltrer et c’est ce qu’elle a fait. La sécurité l’a arrêtée et a tenté de l’empêcher de monter sur scène et alors qu’elle se débattait et criait, Cédric Villani lui a finalement dit de venir et elle a récité son poème », indique-t-on dans le camp du mathématicien. Et de conclure : « Ses propos dépendent entièrement de sa responsabilité ».

Au fait, qui est Marie s’infiltre ? De son vrai nom Marie Benoliel, c’est une Youtubeuse coutumière de l’exercice. Que ce soit dans un défilé Chanel ou à la manifestation pour les droits des femmes où elle se promenait avec des hommes enchaînés. Des happening humoristiques ? « C’est important à mes yeux de ne pas dire que je suis humoriste, j’ambitionne dans l’avenir de jouer dans des pièces de théâtre. De même pour mes vidéos, au fil des années, elles seront plus ambitieuses. Je ne veux pas être un divertissement », déclarait-elle à Paris Match en février 2018.