Municipales 2020 à Strasbourg : Catherine Trautmann prend la tête de la liste PS après le retrait de Mathieu Cahn

POLITIQUE La tête de liste du parti socialiste aux élections municipales à Strasbourg, Mathieu Cahn, a annoncé mercredi qu'il cédait sa place à l'ancienne ministre et maire de Strasbourg Catherine Trautmann

Nils Wilcke

— 

Catherine Trautmann devient tête de liste PS pour les municipales à Strasbourg après le retrait de Mathieu Cahn ce mercredi 5 février 2020.
Catherine Trautmann devient tête de liste PS pour les municipales à Strasbourg après le retrait de Mathieu Cahn ce mercredi 5 février 2020. — G.Varela/20 Minutes
  • L’actuelle tête de liste du PS pour les municipales à Strasbourg, l'adjoint au maire Mathieu Cahn, a annoncé ce mercredi son retrait au profit de Catherine Trautmann à moins de deux mois des élections municipales. 
  • Mathieu Cahn met en avant des « attaques » et des « calomnies » le visant, avant le procès de la maison des associations de Strasbourg, dont il a été président jusqu’en septembre dernier.
  • A 69 ans, l’ancienne ministre de la culture du gouvernement Jospin et ex maire de Strasbourg Catherine Trautmann reprend donc les rênes de la campagne socialiste.

La nouvelle a fait l’effet d’un séisme politique à Strasbourg. L’actuelle tête de liste du PS, l'adjoint au maire Mathieu Cahn a annoncé ce mercredi son retrait au profit de Catherine Trautmann à moins de deux mois des élections municipales.

Comment expliquer ce retrait, qui a pris de court tout le monde, jusque dans les rangs des socialistes locaux ? Mathieu Cahn met en avant des « attaques » et des « calomnies » le visant, avant le procès de la maison des associations de Strasbourg, lors d'une conférence de presse. Une structure dont il a été président jusqu’en septembre dernier. Son directeur a été licencié après avoir été mis en cause pour harcèlement et agressions sexuelles.

Ses colistiers n’étaient pas au courant

Le procès a été reporté en novembre entre les deux tours des élections. « Je ne suis pas mis en cause », a déclaré M. Cahn, qui est toutefois impliqué en tant que président. Il indique avoir pleinement coopéré avec la police. « Nous ne voulons pas que la tête de liste serve de paratonnerre », a complété Catherine Trautmann.

Quelles sont les attaques évoquées par Mathieu Cahn ? Impossible d’en savoir plus à ce stade, l’adjoint au maire ayant refusé de les préciser. « Il ne s’agit pas d’actions ou de propos en provenance des victimes, qui ont le droit à un procès serein », a-t-il déclaré. Selon nos informations, ni le parti, ni les colistiers du candidat n’avaient été mis au courant ce mercredi matin. Le PS strasbourgeois s’est retrouvé à son QG de campagne vers 12h30 pour une explication.

A 69 ans, l’ancienne ministre de la culture du gouvernement Jospin reprend donc les rênes de la campagne socialiste à Strasbourg, malmenée dans les derniers sondages et fragilisée par les divisions internes. Une responsabilité qui avait déjà été la sienne en 1989, quand elle était devenue la première femme maire de la capitale alsacienne.