Municipales 2020 à Lille : Le président ex-LR du département du Nord votera Martine Aubry au second tour

SURPRISE Jean-René Lecerf avait même été la tête de liste de l’UMP aux municipales de 2014 à Lille face à Martine Aubry

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-René Lecerf lors de son élection comme président du conseil départemental du Nord. (archives)
Jean-René Lecerf lors de son élection comme président du conseil départemental du Nord. (archives) — ALCALAY SARAH/SIPA

Le président (ex-LR) du conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, a annoncé vendredi qu’il voterait, au second tour des élections municipales, en faveur de la maire PS de Lille, Martine Aubry, qu’il avait affrontée sans succès en 2014. « Mon soutien est acquis à Martine Aubry au second tour, quelle que soit la configuration », a déclaré l’ancien sénateur, qui entretient aujourd’hui les meilleures relations avec la maire.

Interrogé sur l’alliance, dévoilée à la mi-journée, entre la députée macroniste Valérie Petit, candidate malheureuse pour l’investiture LREM face à Violette Spillebout, l’ex-ministre de Nicolas Sarkozy Marc-Philippe Daubresse (LR) et le chef de file de l’opposition municipale Thierry Pauchet (divers droite), Jean-René Lecerf a indiqué qu’il n’en pensait « pas grand-chose ». « J’aurais préféré que la liste soit menée par Thierry Pauchet, avec Valérie Petit en deuxième position et Marc-Philippe Daubresse derrière », a-t-il lâché.

Contempteur de la candidate LREM

« Je veux bien qu’ils disent que je les soutiens au premier tour, par amitié et par solidarité, mais mon choix est fait pour le second », a ajouté Jean-René Lecerf qui est « prêt à parier que M. Daubresse » ne sera jamais maire de Lille. Il surveillera « attentivement » les éventuelles alliances que cette liste pourrait faire en vue du second tour, notamment avec Violette Spillebout (LREM), dont Jean-René Lecerf n’a jamais caché publiquement tout le mal qu’il pensait.

Jean-René Lecerf, toujours membre du conseil municipal de Lille, avait été battu au second tour des élections municipales de 2014, avec 29,7 % des voix dans une triangulaire face à Martine Aubry (52 %) et au Front national (18,2 %).