Municipales 2020 à Montpellier : La favorite Clothilde Ollier conteste en justice sa suspension par EELV

POLITIQUE La candidate a été évincée le 18 janvier, malgré sa victoire à la primaire des Verts

N.B.

— 

La candidate EELV à Montpellier Clothilde Ollier
La candidate EELV à Montpellier Clothilde Ollier — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Nouvel épisode, dans la folle campagne des Verts, à Montpellier (Hérault). Clothilde Ollier (EELV) a décidé de contester en justice sa suspension par EELV. La candidate, favorite des sondages, a déposé un recours devant le tribunal de grande instance de Bobigny (Seine-Saint-Denis), a indiqué à 20 Minutes Clothilde Ollier, ce jeudi.

« Pour faire respecter le vote des Montpelliérains à la primaire citoyenne », indique le politologue Jean-Yves Dormagen, son directeur de campagne.

Le 18 janvier dernier, EELV avait brutalement retiré son étiquette à Clothilde Ollier, accusée, vraisemblablement, d’avoir laissé trop de place à l’extrême gauche dans sa campagne. Elle avait été désignée, le 12 octobre, par une primaire citoyenne. « Il n’y avait quasiment plus de candidats écologistes sur la liste », s’est notamment justifié, le 19 janvier, sur Twitter, Julien Bayou (EELV), membre national du parti.

Une campagne mouvementée

« Sur 45 [candidats] éligibles sur la liste, il y en avait 30 [candidats EELV], s’est défendue Clothilde Ollier, le 22 janvier, auprès de 20 Minutes. Tout ce qui a été décidé, les soutiens, a été fait en accord avec les historiques du groupe EELV. »

Depuis plusieurs semaines, la campagne écolo est particulièrement mouvementée dans la capitale héraultaise. Il y aura, à coup sûr, plusieurs listes vertes sur la ligne de départ.

Candidat malheureux de la primaire qui a investi Clothilde Ollier pour EELV le 12 octobre, l’ex-député Jean-Louis Roumégas (ex-EELV) avait annoncé un mois plus tard son intention de porter une liste dissidente. La section montpelliéraine du parti, de son côté, a choisi Coralie Mantion pour porter sa voix, après l’éviction de Clothilde Ollier. Elle a de grandes chances d’être désignée par l’assemblée générale du parti, le 4 février.