Municipales 2020 : Le maire LR de Colmar fraie-t-il avec le Rassemblement national ?

POLITIQUE Des photos publiées par le maire LR de Colmar Gilbert Meyer sur sa page Facebook le montrant avec des membres du Rassemblement national créent la controverse

Nils Wilcke

— 

La mairie de Colmar, en novembre 2008.
La mairie de Colmar, en novembre 2008. — G . VARELA / 20 MINUTES
  • Des photos publiées par le maire LR Gilbert Meyer sur sa page Facebook le montrant avec des membres du Rassemblement national créent la controverse.
  • On peut observer le maire LR en pleine discussion à l’hôtel de ville avec l’eurodéputé Thierry Mariani, le 19 décembre dernier. L’ex-ministre de Nicolas Sarkozy, passé au RN, est accompagné de plusieurs élus du Grand Est.
  • La fédération LR du Haut-Rhin prend ses distances avec l’élu, rappelant qu’il n’a pas sollicité l’investiture du parti pour les municipales. « 20 Minutes » a sollicité Gilbert Meyer pour avoir sa réaction.

​Après l'affaire du faux sondage qui a semé la zizanie entre les candidats aux municipales à Colmar, (Haut-Rhin), les photos montrant le maire LR Gilbert Meyer avec des membres du Rassemblement national créent la controverse.

Simple discussion ou rencontre, voire alliance politique ? A moins de deux mois des élections, l’édile s’affiche au milieu des bretzels avec le parti d’extrême-droite.

« Le maire est libre d’assumer ses choix »

La rencontre date du 19 décembre dernier. On peut observer le maire LR en pleine discussion à l’hôtel de ville avec l’eurodéputé Thierry Mariani. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, passé au RN, est accompagné de la présidente du groupe RN au conseil régional du Grand Est, Virginie Joron, ainsi que la conseillère régionale RN Marie-Hélène de Lacoste-Lareymondie.

Gilbert Meyer, à la tête de la capitale des vins d’Alsace depuis près d’un quart de siècle et qui a décidé de rempiler pour un nouveau mandat, malgré sa promesse de raccrocher son écharpe tricolore, serait-il tenté de se rapprocher du RN ? Sollicitée, la fédération LR haut-rhinoise prend ses distances avec le maire, faisant observer qu’il n’a pas réclamé l’investiture du parti pour ces élections. « Il est libre d’assumer ses choix », déclare le député Eric Straumann, par ailleurs secrétaire départemental de la fédération du Haut-Rhin.

« Ça lui permet de capter les votes du RN à Colmar »

Mais l'affichage du maire avec le Rassemblement national ne passe pas. « Il est incroyable, s’étrangle un élu qui tient à garder l’anonymat. S’afficher comme il le fait, ça lui permet de capter les votes du RN à Colmar ». Son adversaire aux municipales, le candidat Modem Tristan Denéchaud fait la même analyse. « Les liens de Gilbert Meyer avec le FN-RN ne datent pas d’hier, fait-il remarquer. Il n’y a plus de candidat RN aux municipales depuis 2012. Cela peut laisser penser qu’il y a au moins une alliance tacite entre les deux partis ».

L'édile se serait-il fait piéger, comme l’avance un cadre LR cité par Le Parisien ? L’hypothèse est « peu probable », selon notre élu anonyme. « Il ratisse large avant les élections. Et puis, pourquoi aurait-il publié lui-même ces photos, sinon pour montrer qu’il s’entend très bien avec le RN ? », soupire notre interlocuteur. Contacté, Thierry Mariani évoque une « invitation en toute cordialité dans la pure tradition républicaine ». Le maire était-il au courant que des élus RN seraient présents ? « J’ai l’impression qu’il s’attendait à ne pas me voir seul », ironise l’eurodéputé. Bref, un rapprochement qui ne dit pas son nom.

Quand au principal intéressé, il affecte de ne pas comprendre la polémique. « Quand j’ai été élu, je suis devenu le maire de tout le monde, déclare à 20 Minutes Gilbert Meyer. Je ne suis pas seulement le maire de la droite ou de la gauche ».