Municipales 2020 à Strasbourg : Debatomap, une carte interactive pour proposer vos idées directement aux candidats

POLITIQUE Deux cent cinquante propositions ont été déposées par des habitants de Strasbourg et de l’agglomération sur le site

Nils Wilcke

— 

Debatomap est un outil participatif mis en place par le cabinet d’urbanistes Repérage urbain pour les municipales à Strasbourg.
Debatomap est un outil participatif mis en place par le cabinet d’urbanistes Repérage urbain pour les municipales à Strasbourg. — Capture d'écran/Debatomap
  • Debatomap, une carte interractive, mise au point par le cabinet d'urbanistes Repérage urbain, permets aux citoyens de proposer leurs idées pour Strasbourg avant les municipales. 
  • La carte restera accessible jusqu’à la fin des élections.
  • Une synthèse devrait voir le jour, en libre accès, pour les politiques et tous les usagers intéressés. 

Installer une pompe à vélo publique dans le quartier de Koenigshoffen, créer une brigade verte pour faire respecter l' environnement ou un bateau hôtel sur le Rhin près des Deux-Rives… Voici quelques-unes des 250 propositions déposées par les citoyens de Strasbourg et de l’agglomération sur le site Debatomap*.

Cette carte interactive a été mise au point par le cabinet d’urbanistes Repérage urbain lors des dernières élections en 2014, avec pour objectif de permettre aux citoyens des 33 communes de l’Eurométropole de Strasbourg de proposer leurs idées pour leur territoire aux candidats avant les  municipales. Une sorte de « Sim City » où chacun peut proposer sa vision et imaginer une ville en mieux. Depuis, le concept a essaimé dans le reste de la France : Marseille, Paris, Bordeaux…

S’appuyer sur l’expertise citoyenne

Comment ça marche ? Votre proposition doit s’intégrer dans l’un des cinq grands thèmes proposés : mobilité, environnement, loisirs et services, économie locale et urbanisme. La démarche de Repérage urbain se veut apolitique et indépendante. « Nous voulons focaliser davantage les débats sur les réalisations concrètes d’une ville, explique Eric Hamelin, l’un des dirigeants du cabinet, originaire de Strasbourg. Nous souhaitons nous appuyer sur l’expertise citoyenne ».

Des outils ont pourtant déjà été mis en place par la ville comme les pétitions citoyennes, qui ont peu décollé ou le budget participatif, dont les retours ont été plus concluants. « Justement, notre outil est un moyen de montrer qu’il ne faut pas se contenter de pétitions, répond Eric Hamelin. L’idée, c’est que les gens intègrent la culture du débat et du compromis entre eux ».

Le site comptabilise très peu de dérapages haineux ou injurieux. « On amène les citoyens à débattre sur du très concret dans un cadre précis, ça évite de partir sur des généralités, avance Eric Hamelin. Aller dans le détail, avec des pictogrammes évite les invectives », précise-t-il. La carte restera accessible jusqu’à la fin des élections. Une synthèse devrait voir le jour, en libre accès, pour les politiques et tous les usagers intéressés. Le cabinet Repérage Urbain n’exclut pas de demander aux candidats de réagir aux propositions juste avant le premier tour.

* https://strasbourg.debatomap2020.com