Municipales 2020 à Paris : Hidalgo toujours en tête devant Dati et Griveaux, selon un sondage

ELECTIONS Le trio en tête des intentions de vote n'a pas changé depuis dimanche dernier

G. N. avec AFP

— 

Anne Hidalgo, ici le 13 janvier, fait la course en tête dans les sondages mais est suivie de près par Rachida Dati.
Anne Hidalgo, ici le 13 janvier, fait la course en tête dans les sondages mais est suivie de près par Rachida Dati. — ALAIN JOCARD / AFP

Les listes d’Anne Hidalgo arrivent en tête des intentions de vote au premier tour des municipales à Paris, devant celles de Rachida Dati (LR), selon un sondage Odoxa-CGI paru dimanche. Dans cette étude réalisée pour Le Figaro, la maire socialiste sortante, soutenue par la plateforme « Paris en commun », recueille 23 % des intentions de vote, Rachida Dati 20 %, Benjamin Griveaux 16 %, David Belliard 14,5 % et Cédric Villani 10 %.

C’est la deuxième fois en une semaine​ qu’une enquête donne cet ordre d’arrivée au premier tour des différentes listes. Les listes menées par l’Insoumise Danielle Simonnet ne recueillent que 4 %, devant celles de Gaspard Gantzer (2 %) et Marcel Campion (0,5 %).

Griveaux donné 3e quoi qu’il arrive

Au second tour, dans l’hypothèse d’une fusion des listes d’Hidalgo et de Belliard, et du maintien de celles de Griveaux et Villani, les listes « Paris en commun » recueillent 39 % des intentions de vote, celles de Dati 27 %, celles de Griveaux 19 % et 15 % pour celles de Villani. Si les listes des deux marcheurs fusionnent, Anne Hidalgo recueille 40 %, Rachida Dati 31 % et 29 % pour les listes LREM.

Si les électeurs déclarés de David Belliard au premier tour souhaitent majoritairement (42 %) que ses listes fusionnent avec celles d’Anne Hidalgo entre les deux tours, 38 % souhaitent qu’il maintienne ses listes, et 20 % qu’il fusionne avec d’autres listes. En revanche, les électeurs de Cédric Villani souhaitent que ce dernier maintienne ses listes (39 %) pour le second tour, alors qu’un quart d’entre eux (24 %) préfère qu’il fusionne avec les listes de Benjamin Griveaux. 37 % réclament une fusion avec d’autres listes.

Anne Hidalgo pas plébiscitée

L’étude met par ailleurs en évidence que, si Anne Hidalgo arrive en tête des intentions de vote, elle souffre de handicaps : seulement 37 % des personnes interrogées disent souhaiter sa réélection à la tête de la capitale (67 % ne le souhaitent pas), et 42 % se disent satisfaits de son bilan (57 % insatisfaits).

En outre, aucun des cinq principaux candidats ne recueille une majorité de bonnes opinions : 40 % pour Anne Hidalgo et Cédric Villani, 32 % pour Rachida Dati, 26 % pour Benjamin Griveaux et 19 % pour David Belliard. Mais c’est Rachida Dati qui recueille le plus de mauvaises opinions (61 %), devant Anne Hidalgo (55 %), Benjamin Griveaux (51 %), Cédric Villani (40 %) et David Belliard (19 %).

Étude réalisée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 1.002 Parisiens, dont 916 inscrites sur les listes électorales à Paris, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.