Municipales 2020 à Strasbourg : La liste écolo devance LREM dans un sondage IFOP-Fiducial

POLITIQUE A Strasbourg, l'écologiste Jeanne Barseghian devancerait le candidat LREM Alain Fontanel de deux points au premier tour, selon un sondage Ifop-Fiducial sorti ce jeudi pour Sud Radio

Nils Wilcke

— 

Un électeur sur le point de voter à Strasbourg, lors des élections municipales, en 2014.
Un électeur sur le point de voter à Strasbourg, lors des élections municipales, en 2014. — VARELA/20 MINUTES/SIPA
  • A Strasbourg, l'écologiste Jeanne Barseghian devancerait le candidat LREM Alain Fontanel de deux points au premier tour, selon un sondage Ifop-Fiducial sorti ce jeudi pour Sud Radio. 
  • « Cela montre que le score engrangé par les Verts lors des Européennes perdure », selon le politologue Philippe Breton, directeur éditorial de l'Observatoire de la vie politique en Alsace (Ovipal).
  • Du côté de son équipe, on relativise la portée de ces résultats, que l'on met sur le compte de la situation nationale. 

A Strasbourg, si les élections municipales avaient lieu demain, les écolos seraient en tête devant LREM. C’est le principal enseignement d’un sondage officiel Ifop-Fiducial pour Sud Radio, sorti ce jeudi matin.

La liste écolo & citoyenne (EELV et le Parti Communiste écologiste) avec à sa tête Jeanne Barseghian serait en tête au premier tour avec 27 % des suffrages. La liste LREM (avec le Modem et Agir), menée par le premier adjoint Alain Fontanel ne recueillerait que 25 % des voix. En troisième position se trouve le candidat LR Jean-Philippe Vetter avec 14 % des intentions de vote.

Le dynamisme du vote écolo se confirme

La tendance se confirmerait au second tour pour les écologistes au détriment de LREM en cas de quadrangulaire. La liste de Jeanne Barseghian remporterait 40 % des suffrages, contre seulement 32 % pour celle d’Alain Fontanel. Avec la marge d’erreur, ces huit points pourraient retomber à quatre avec 38 % pour EELV contre 34 % pour LREM.

Ce sondage a été réalisé du 14 au 18 janvier auprès d’un échantillon de 608 personnes, représentatif de la population de la commune de Strasbourg (âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales). Représente-t-il une surprise ? Selon nos informations, ces résultats circulaient dans les états-majors des principaux candidats ces dernières semaines.

Ils confirment surtout le dynamisme du vote écolo dans la capitale alsacienne. « Le climat est favorable, se réjouit Jeanne Barseghian. Cela renforce notre détermination à poursuivre à convaincre les Strasbourgeois ». « Cela montre que le score engrangé par les Verts lors des Européennes perdure », abonde le politologue Philippe Breton, directeur éditorial de l’Observatoire de la vie politique en Alsace (Ovipal). Le PS, crédité de seulement 9 % des voix dans ce sondage, peut-il remonter la pente ?

Le candidat LREM relativise ces résultats

« Une partie de ses électeurs s’est reportée sur la candidate écolo car elle ne se reconnaît pas dans les orientations d’Alain Fontanel », affirme Philippe Breton. Sollicité, le candidat LREM veut croire qu’il s’agit « d’un bon point de départ alors que la campagne débute à peine ». Du côté de son équipe, on relativise la portée de ces résultats. « Ce sondage reflète la situation nationale qui est difficile et dépasse largement le cas de Strasbourg », souffle-t-on à 20 Minutes, en référence à l’épineuse réforme des retraites.

Rien ne dit non plus que le candidat LR Jean-Philippe Vetter ne fusionnera pas avec la liste du candidat LREM. Dans ce cas, Fontanel pourrait espérer devenir tout de même maire de Strasbourg. Une possibilité rejetée par le candidat LR à ce stade. « J’ai doublé notre score aux Européennes, je veux poursuivre sur ma lancée », déclare Jean-Philippe Vetter.

Reste une inconnue pour la liste écolo : la dispersion des voix de la gauche. «Le PS est parti seul avec Mathieu Cahn, tout comme LFI qui mène sa propre liste. La division de la gauche est un problème pour les écolos », souligne le politologue Philippe Breton. A moins de deux mois des élections, toutes les options restent ouvertes.