Municipales 2020 à Paris : Marlène Schiappa chahutée lors d’une réunion électorale

POLITIQUE Marlène Schiappa, candidate aux élections municipales à Paris, a dénoncé l’attitude « très menaçante » d’opposants

20 Minutes avec AFP

— 

Marlène Schiappa, lors des vœux de Benjamin Griveaux (LREM).
Marlène Schiappa, lors des vœux de Benjamin Griveaux (LREM). — SIPA PRESS

« Et si on se rencontrait ? », indiquait-elle sur Twitter quelques jours avant. Finalement, la rencontre a eu lieu mais pas comme elle l’attendait. La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, candidate aux élections municipales à Paris, a dénoncé vendredi l’attitude « très menaçante » d’opposants, lors d’une réunion électorale ce jeudi soir dans la capitale.

Au cours d’une « réunion publique dans le 14e arrondissement » où elle se présente au scrutin municipal, « des manifestants, des “gilets jaunes”, des gens assez hostiles, se sont infiltrés dans la réunion, en plus d’une manifestation qui s’est tenue devant, et ont commencé à être très menaçants », a déclaré Marlène Schiappa sur Radio Classique.

« Injures », « intimidation »

Ces personnes ont eu « des gestes de violence et de menace », ont « crié des injures vis-à-vis de moi » et « des colistiers qui étaient présents », ont « fait de l’intimidation pour empêcher la réunion de se tenir en hurlant, en faisant du bruit, en tapant sur les murs ou avec des verres », ceci « de façon très intimidante pour les gens qui étaient venus pour parler de la campagne des municipales », a raconté la secrétaire d’Etat.

Protestant contre une attitude « antidémocratique », Marlène Schiappa a jugé « normal » que « chacun vienne dans une réunion publique et pose des questions, y compris avec impertinence ou y compris des questions critiques », mais lors de cette réunion, il y avait « juste des gens » venus « pour l’intimidation et pour empêcher le débat démocratique de se tenir ».