Municipales 2020 à Marseille : Promesses de 2014, on fait le bilan des réalisations de Jean-Claude Gaudin

PROGRAMME (1/8) « 20 Minutes » dresse le bilan des réalisations des promesses 2014 les plus emblématiques de Jean-Claude Gaudin, le maire sortant de Marseille

Adrien Max

— 

Jean-Claude Gaudin est maire de Marseille depuis 1995.
Jean-Claude Gaudin est maire de Marseille depuis 1995. — Boris Horvat / AFP
  • Les municipales se tiennent les 15 et 22 mars 2020. Chaque lundi, 20 Minutes abordera un thème de la campagne. Aujourd’hui, le bilan des promesses tenues par Jean-Claude Gaudin en 2014.
  • Des efforts ont été faits sur les promesses concernant la sécurité, mais il manque 150 policiers municipaux et pas moins de 600 caméras pour atteindre les engagements de 2014.
  • Concernant les grands projets, la construction d’une Aréna de 15.000 personnes est mise en suspend, la Canebière a vu sa transformation se poursuivre, tandis que le projet de boulevard urbain sud a été lancé mais est vivement contesté.

La fin d’un règne. Après 25 ans passés à la tête de la seconde ville de France, il ne se représentera pas pour un cinquième mandat à Marseille. Lors de sa dernière élection en 2014, Jean Claude Gaudin s’était engagé à poursuivre la politique menée depuis ses trois premiers mandats, avec quelques propositions nouvelles.

La sécurité

C’était l’un des enjeux majeurs de 2014. Au cours de sa campagne, Jean-Claude Gaudin avait promis d’atteindre un effectif de 600 policiers municipaux, contre 350 à l’époque. Aujourd’hui la police municipale compte 450 agents, « soit la première de France en termes d’effectif ». Mais seulement 100 policiers municipaux ont été recrutés sur les 250 promis.

Toujours en matière de sécurité, Jean-Claude Gaudin promettait l’installation de 1.000 caméras en 2015 et 2.000 en 2017. « A ce jour, 1.399 caméras sont opérationnelles », indique la mairie. L’objectif de 2015 a donc été atteint, mais celui de 2017 est encore loin de l’être. Jean-Claude Gaudin avait également formulé le souhait de voir une police montée dans certains espaces. C’est le cas avec l’arrivée d’un escadron de la garde Républicaine en 2018, mais financé par le département et non par la mairie.

L’éducation

L’autre priorité de Jean-Claude Gaudin se concentrait sur l’éducation, avec l’ouverture de 1.000 places en crèche supplémentaires. Il promettait aussi de doubler les moyens du soutien scolaire, et d’ouvrir une seconde école de la deuxième chance. « En 2014 le budget scolaire était de 1.5 millions d’euros, en 2019 il atteint 2.3 millions », avance la mairie. Il n’a donc pas été doublé, mais un effort a été fait. L’école de la deuxième chance a bien été construite, elle a été inaugurée l’an passé. Concernant le nombre de berceaux en crèche, difficile d’avoir un chiffre précis. Toujours est-il qu’entre 1995 et 2020, 344 places ont été créées dans le secteur municipal, pour plus de 4.000 dans les milieux associatifs et privés.

Les transports

En 2014, Jean-Claude Gaudin avait proposé de reconstruire un nouveau pont à transbordeur sur le Vieux-Port. Des études de faisabilité ont été votées, mais le Conseil municipal s’est finalement opposé au projet. De quoi relancer l’idée d’un téléphérique jusqu’à Notre Dame de la Garde. Des études ont aussi été lancées, mais Martine Vassal, présidente de la Métropole, considère ce projet comme pas « indispensable ». Jean-Claude Gaudin souhaitait aussi reconstruire la gare Saint Charles en gare souterraine. Des réunions de concertation ont bien eu lieu en septembre 2019, mais le projet d’une gare souterraine ne verra pas le jour avant 2027 au mieux, l’horizon 2030 semble plus réaliste.

Les grands projets

Jean-Claude Gaudin promettait la création de deux nouveaux parcs, celui de la Jarre et de Bougainville, la construction d’une Aréna de 15.000 places au Cap Pinède. Il s’était aussi engagé à poursuivre la réhabilitation de la Canebière avec l’ouverture d’un pôle cinéma. Sans oublier le gros projet du boulevard urbain sud.

Le parc de la Jarre, dans les quartiers sud, est bien en train de voir le jour, les travaux sont en cours depuis le printemps 2019 et son inauguration devrait intervenir « très prochainement ». Ceux du parc de Bougainville, dans les quartiers nord, ne devraient débuter qu’en 2021, pour une livraison en 2024. Le projet de l’Arena « n’est pas abandonné, nous attendons de voir le cahier des charges du parc Chanot et notamment celui de la future salle de spectacles ». Il pourrait donc être remis en cause.

La piétonnisation a été étendue au bas de la Canebière en 2019, et les travaux du cinéma « sont en cours, pour une ouverture prochaine ». Elle devrait intervenir en 2021 avec 980 fauteuils, si les travaux ne prennent pas de retard.

Le projet du boulevard urbain sud reliant l’échangeur Saint Florent à la Pointe Rouge était une volonté de Jean-Claude Gaudin, mais aussi de son adversaire socialiste Patrick Mennucci. Si le projet a déjà commencé, il est fortement remis en question. L’opposition de gauche et La République en marche ont demandé un moratoire à ce sujet. Martine Vassal, présidente de la Métropole a annoncé de nouvelles études face à ce projet très contesté, alors que les premiers travaux de la phase 2 ont déjà débuté.