Municipales 2020 à Nantes : Qui sont les colistiers de Johanna Rolland ?

POLITIQUE La maire sortante, Johanna Rolland (PS), a dévoilé sa liste pour le premier tour des municipales, ce lundi

Julie Urbach
— 
Johanna Rolland a présenté ses colistiers ce lundi
Johanna Rolland a présenté ses colistiers ce lundi — J. Urbach/ 20 Minutes
  • La maire de Nantes a constitué une liste « profondément renouvelée », composée d’un tiers de personnalités de la société civile.
  • Bien placés, on y retrouve cependant un bon nombre de ses actuels adjoints.

A un mois du dépôt des listes, la sienne est déjà bouclée. Ce lundi, la maire sortante de Nantes Johanna Rolland (PS) a dévoilé le nom des 69 candidats qui composeront sa liste, appelée « Nantes en confiance ». Représentative des 11 quartiers, respectant la parité, elle se veut « profondément renouvelée », assure Johanna Rolland. A noter cependant, la liste du second tour sera bien évidemment très différente, en fonction des alliances potentielles.



Ronan Dantec, n°2

Il assure ressentir un « enthousiasme juvénile ». Pourtant, Ronan Dantec, 56 ans, n’est pas vraiment nouveau en politique (il a été adjoint au maire sous Jean-Marc Ayrault). Le sénateur ex EELV, qui fait partie des belles «prises» de Johanna Rolland, obtient la deuxième place sur la liste. Il annonce cependant qu’il ne sera ni adjoint ni vice-président. « Je suis là pour être le garant du projet que nous portons, rééquilibrer le rapport entre ville centre et les autres territoires ».

Ceux qui restent, ceux qui partent

Pour autant, une grande partie de ses adjoints actuels rempilent. Parmi les 15 premiers noms de la liste, on retrouve : Mahaut Bertu, Ali Rebouh, Aymeric Seassau, Myriam Naël, Pierre-Emmanuel Marais, Aïcha Bassal, Bassem Asseh et Pascal Bolo. Un peu plus bas, Francky Trichet, Abbassia Hakem ou encore Thomas Quero sont candidats à leur réelection. Alain Robert (urbanisme), Gilles Nicolas (sécurité), Fabienne Padovani (parcs et jardins) ou encore David Martineau (culture) ne se représentent pas.

Un tiers pour la société civile

Ils n’étaient que 11 en 2014, ils sont désormais 21. Les candidats issus de la société civile représentent un tiers de la liste de Johanna Rolland. Le reste est composé d’un tiers de personnalités du parti socialiste, un tiers issu des « forces de gauche et écologistes » qui soutiennent la candidate, comme le PCF, Génération. s ou le PRG. Selon la candidate, 45 n’ont « jamais exercé de fonction élective ».