Municipales 2020 à Nantes : Florian Le Teuff, l'autre allié clivant de Julie Laernoes

POLITIQUE Le président de l'association A La Nantaise s'est engagé sur la liste d'Europe Ecologie

Frédéric Brenon
— 
Julie Laernoes et Florian Le Teuff, le 10 janvier 2020 à Nantes.
Julie Laernoes et Florian Le Teuff, le 10 janvier 2020 à Nantes. — F.Brenon/20Minutes
  • Florian Le Teuff se lance dans la politique aux côtés d'EELV.
  • La liste écologiste aux municipales est portée par Julie Laernoes, 37 ans.

Son nom est bien connu des supporteurs du FC Nantes et militants bretons. Florian Le Teuff, président d’A La Nantaise, l’association qui défend un projet d'actionnariat populaire au sein du FCN, et membre actif de Bretagne réunie, association qui milite pour le rattachement de la Loire-Atlantique en Bretagne, se lance dans la politique. Il rejoint la liste d’Europe écologie Les Verts portée par Julie Laernoes et y figurera « en bonne place », a confirmé la candidate écologiste ce vendredi. « Il sera en charge du sport de haut niveau pour la métropole et du rapprochement avec la Bretagne au niveau municipal », précise Julie Laernoes qui est parvenue à convaincre cette personnalité nantaise convoitée, ennemie jurée de Waldemar Kita.

« Je n’ai pas hésité très longtemps », confie Florian Le Teuff. « On s’est rencontré dans le cadre du projet Yello Park et double stade. J’ai observé les attitudes des uns et des autres. Les écologistes étaient les seuls à avoir le courage de s’opposer à ce projet insensé. J’apprécie leur clarté. Ils veulent être aux responsabilités, ne pas être de simples observateurs. Une maire écologiste à Nantes, ce serait formidable. Ça aurait du sens. »

Critiques envers Johanna Rolland

« Il a des convictions profondes. Une vision affirmée. C’est aussi une personne reconnue qui va apporter une dynamique collective », se félicite Julie Laernoes qui n’ignore rien des critiques formulées publiquement par l’intéressé, à plusieurs reprises, envers la maire sortante. « Johanna Rolland s’était engagée en 2014 à favoriser l’actionnariat populaire. Son mandat s’achève et elle a pris zéro initiative. Elle a dit qu’elle ne voulait pas aider le football business mais elle était prête à brader du foncier public pour le projet de stade privé du FCN. Les loyers demandés au club restent microscopiques. Et on voit bien que les discussions sur l’avenir de la Jonelière manquent de transparence… », tacle encore Florian Le Teuff.

Ce dernier reproche également à la majorité socialiste de « ne pas s’intéresser à la question du rapprochement avec la Bretagne alors que les citoyens en ont envie. Plus de 100.000 personnes, dont 20.000 à Nantes, ont signé une pétition pour une consultation sur le rattachement ».

Comme Christophe Jouin, l’enfarineur

Une autre personnalité associative engagée avec EELV, Christophe Jouin, membre actif de L’Autre Cantine, est également réputé pour son hostilité envers Johanna Rolland. Il lui a même jeté de la farine au visage en octobre 2018. Ces recrues clivantes ne seront-elles pas un handicap dans l’optique d’un éventuel rapprochement avec le PS au second tour ? « On ne transigera rien, ni sur le fond, ni sur les personnes qui portent le projet avec nous, assure Julie Laernoes. On est une équipe, on ne lâche pas un joueur en plein match. »