Municipales 2020 à Montpellier : La liste EELV s’ouvre sur sa gauche

POLITIQUE La candidate EELV Clothilde Ollier a présenté ses soutiens. On y retrouve les radicaux de gauche, le parti animaliste ou encore plusieurs militants de La France Insoumise

Jérôme Diesnis

— 

EELV a présenté une partie de ses soutiens sur le site emblématique de Cambacérès.
EELV a présenté une partie de ses soutiens sur le site emblématique de Cambacérès. — EELV
  • La liste présentée par EELV, au coude à coude avec le maire sortant Philippe Saurel dans les sondages, va s’ouvrir à plusieurs partis et mouvements de gauche.
  • Génération(s), le parti animaliste, Génération écologie, mais aussi les radicaux de gauche et plusieurs militants de La France Insoumise qui refusent le choix de leur parti de ranger derrère le mouvement Nous Sommes, apportent leur soutien à EELV.

Exit « l’écologie en grand ». Le slogan de campagne d’EELV devient désormais « l’écologie en commun ». Le changement d’appellation n’est pas que sémantique. Les soutiens présentés lundi par Clothilde Ollier – tête de liste au coude à coude avec le maire sortant Philippe Saurel (DVG) dans les sondages – marquent une volonté de rassemblement et un petit coup de volant à gauche.

L’infirmière urgentiste (à la clinique Clémentville) syndiquée à la CGT, obtient le soutien de plusieurs partis ou mouvements de gauche : Génération(s), le parti animaliste (qui a donc décidé de ne pas s’associer à Rémi Gaillard) et celui confirmé de Génération écologie. Les radicaux de gauche de Virginie Rozière, d’abord engagés avec Mohed Altrad, ont fait marche arrière en décembre et aux aussi rejoint Clothilde Ollier.

Des figures du monde associatif

« Notre programme ne varie pas et reste ancré sur ses trois piliers : l’écologie, l’économie locale et la justice sociale », souligne l’ancienne maire de Murles. Confrontée à la dissidence interne de Jean-Louis Roumégas, elle a présenté ses soutiens sur le site de Cambacérès. Un lieu symbolique, aux yeux d’EELV, « de l’aberration écologique » des politiques menées à Montpellier. « Cette liste de rassemblement n’est pas qu’une liste de gauche. Elle reste ouverte à toutes celles et ceux qui veulent faire de l’écologie la priorité pour reconstruire Montpellier ».

Clothilde Ollier, lors de l'inauguration de son local de campagne.
Clothilde Ollier, lors de l'inauguration de son local de campagne. - Xavier Malafosse / Sipa

Plusieurs figures du monde associatif devraient passer du rôle de soutien à celui de colistier : François Vasquez, président des riverains de la zone Garosud (opposant à l’usine de méthanisation Ametyst), et Frédéric Gal, directeur général du Refuge.

Militants de La France insoumise et riposte du parti de Mélenchon

Autour de Clothilde Ollier, la présence remarquée de plusieurs membres de La France insoumise, influents dans le mouvement confluence, lequel appelait à une union avec EELV : Marc Le Tourneur ou Boris Chenaud, a fait réagir. Le parti de Jean-Luc Mélenchon dénonce « une poignée d’aventuriers prêts à brader le programme de l’Avenir en commun en échange de quelques places ». LFI soutient le mouvement Nous Sommes à Montpellier et sa tête de liste Alenka Doulain.