Municipales 2020 à Rennes : Que retenir du premier meeting de la maire Nathalie Appéré ?

ELECTIONS Candidate à sa réélection en mars, l’élue socialiste a dévoilé ses premières propositions devant ses partisans réunis mardi soir salle de l’Etage

Jérôme Gicquel

— 

La maire de Rennes Nathalie Appéré a réuni ses partisans mardi soir salle de l'Etage.
La maire de Rennes Nathalie Appéré a réuni ses partisans mardi soir salle de l'Etage. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Candidate à sa réélection, Nathalie Appéré a lancé sa campagne à Rennes en tenant son premier meeting mardi soir à l’Etage.
  • L’élue socialiste en a profité pour dresser son bilan et dévoiler ses premières propositions.
  • Elle propose notamment la création de lignes de trambus, la transformation du parking Vilaine en un vaste espace vert ou la mise en place d’une police municipale nocturne.

La maire de Rennes Nathalie Appéré a pris son temps pour entrer en campagne. « Pas avant la fin de l’année », répétait-elle ces derniers mois. Mais cette fois l’élue socialiste a bel et bien les municipales en ligne de mire. A moins de cent jours de l’élection, Nathalie Appéré a réuni ses troupes mardi soir en tenant son premier meeting de campagne dans la salle de l’Etage au Liberté. L’occasion bien sûr de dresser le bilan de son premier mandat même si elle sait « qu’on n’est jamais réélu sur un bilan, même s’il est bon ». « Le fait qu’aucune voix ne s’élève aujourd’hui pour le remettre en cause me fait dire que le nôtre ne doit pas être si mauvais », a-t-elle déclaré en introduction de son discours.

Elle a aussi évoqué brièvement ses adversaires, notamment ses anciens alliés écologistes qui ont décidé de partir seuls au premier tour. « Je regrette bien sûr qu’Europe Ecologie Les Verts ne soit pas à nos côtés ce soir, a indiqué la maire de Rennes. Nous devrions être des partenaires comme nous l’avons été pendant ces six dernières années ». Mais la soirée de mardi a surtout été l’occasion pour Nathalie Appéré de dévoiler ses premières propositions. 20 Minutes vous en propose un petit condensé.

Des trambus, du vélo mais pas d’extension du métro.

A un an de la livraison de la ligne b, la question de prolonger ou non les lignes de métro en dehors de la rocade agite la classe politique rennaise ces derniers temps. Mais pour Nathalie Appéré, qui vise également la métropole, ce choix « serait une véritable gabegie financière » et « remettrait en cause la ceinture verte de terres agricoles que nous avons su préserver ».

Mais alors que les embouteillages s’amplifient, elle assure qu’elle donnera « la priorité aux transports au-delà de la rocade ». Elle propose ainsi la création de cinq lignes express de trambus dans le prolongement du métro ainsi que sur l’axe Cesson-Route de Lorient. « Ils circuleront d’ici 5 à 7 ans sur des voies dédiées », précise la candidate.

Véritable enjeu des municipales, le vélo ne sera pas non oublié avec le déploiement d’un « réseau express de plus de 100 km dans le cœur de la métropole ». Nathalie Appéré souhaite également « étendre la gratuité des transports à tous les enfants de moins de 12 ans » (contre six actuellement), la baisse « significative » des tarifs des abonnements notamment pour les moins de 25 ans ainsi que la mise en œuvre d’arrêts à la demande la nuit dans les bus du Star.

De la verdure et une Vilaine plus visible.

Dans cette campagne des municipales qui démarre, tous les candidats et candidates ne jurent que par le vert. Nathalie Appéré n’y échappe pas en mettent l’écologie au cœur de son projet. Jugée trop minérale par ses habitants, la capitale bretonne pourrait ainsi, si la maire sortante est élue, reverdir. Elle propose que le grand parking Vilaine, dont elle ne savait il y a encore un an pas quoi faire, se transforme en « un grand espace vert dans le prolongement du mail François Mitterrand ».

Une promenade verte est également envisagée dans le centre-ville sur l’axe République/Champ-Jacquet/Rue d’Antrain. Nathalie Appéré souhaite enfin découvrir la Vilaine devant le Palais du Commerce afin que les habitants puissent « descendre quelques marches pour profiter des berges » de la rivière.

Une police municipale nocturne et une brigade anti-civilités.

Souvent attaquée par ses adversaires sur les questions de sécurité, la candidate n’a pas oublié mardi soir de glisser quelques propositions en la matière. Nathalie souhaite ainsi créer une police municipale nocturne, par une augmentation des effectifs, qui « patrouillera et interviendra rapidement en cas de nécessité dans le centre-ville et les quartiers ».

Elle propose enfin qu’une brigade anti-civilités voie le jour. Cette nouvelle unité « sera chargée de sensibiliser et de verbaliser tous ces gestes d’incivisme, toutes ces nuisances qui portent atteinte à la propreté et au vivre ensemble ».