Municipales 2020 à Marseille : Bruno Gilles quitte les Républicains après avoir manqué l’investiture

POLITIQUE Président de la fédération des Républicains dans les Bouches-du-Rhône après une longue carrière politique à droite, Bruno Gilles, candidat à la mairie de Marseille non investi, a décidé de quitter le parti

Mathilde Ceilles

— 

Bruno Gilles en 2019
Bruno Gilles en 2019 — CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

« Ça me fait drôle ». Après toute une carrière politique construire au RPR, puis à l’UMP et chez les Républicains, le candidat aux municipales de Marseille Bruno Gilles a annoncé ce lundi en conférence sa décision de quitter le parti. Il y a quelques semaines, les Républicains ont choisi sa rivale Martine Vassal pour porter leurs couleurs pour cette élection, alors que Bruno Gilles briguait l’investiture du parti depuis plusieurs mois. « Je ne suis pas un dissident mais un candidat libre, sans parti politique », affirme-t-il.

Bruno Gilles était jusqu’ici à la tête de la puissante fédération des Républicains des Bouches-du-Rhône. « J’ai fait le choix de quitter Les Républicains et de démissionner de mon poste de président de la fédération des Bouches-du-Rhône pour me consacrer uniquement, exclusivement, totalement à Marseille, aux Marseillaises et aux Marseillais, explique le sénateur. Ce n’est pas un choix simple. Ma première carte au RPR, je l’ai prise à l’âge de 18 ans. »

Lors de cette conférence de presse, entouré de ses soutiens comme Jackson Richardson, Bruno Gilles a précisé qu’il continuerait toutefois de siéger au Sénat en tant qu'« apparenté ».