Municipales 2020 à Paris: Cédric Villani dévoile ses 17 chefs de file

LISTE La suppléante du député LREM Pierre Person, Bouchra Nezzal, se présente dans le XIe arrondissement. Elle pourrait y affronter dans les urnes la maire sortante Anne Hidalgo

20 Minutes avec AFP
Cédric Villani en campagne à Paris le 10 novembre 2019.
Cédric Villani en campagne à Paris le 10 novembre 2019. — ISA HARSIN/SIPA

Des candidats issus de la société civile ou d’associations, des élus ou militants : Cédric Villani, candidat dissident LREM aux élections municipales à Paris, a dévoilé jeudi soir les chefs de file de sa liste dans chacun des 17 arrondissements de Paris. Pierre Henry, président de France Terre d'Asile, association d’aide aux réfugiés et migrants, sera chef de file dans le Xe arrondissement, a annoncé l’équipe de campagne du mathématicien, à l’issue d’un vote survenu dans chaque comité d’arrondissement.

Une prise chez Valérie Pécresse

Autres prises : la suppléante du député LREM Pierre Person, Bouchra Nezzal, se présente dans le XIe arrondissement, où est candidat l’écologiste David Belliard (EELV) et où la maire sortante (PS) Anne Hidalgo devrait être candidate en deuxième position, selon des sources proches. Manon Laporte, conseillère régionale d’Ile-de-France dans la majorité de Valérie Pécresse -et par ailleurs épouse de Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby- a été choisie dans le très chic VIIe arrondissement.

Les porte-parole Anne Lebreton et Rayan Nezzar, membres de la garde rapprochée du candidat, sont chefs de file respectivement à « Paris-Centre » (les quatre premiers arrondissements) et dans le XXe arrondissement, la députée Paula Forteza dans le XIXe. Enfin, ont été choisis Hanane Abdelli-Tancrede (Ve arrondissement), Sylvie Smaniotto-Gruska (VIe), Isabelle Bordry (VIIIe), Thierry Keller (IXe) et Patrick Rebourg (XIIe, où il est restaurateur).

Une interview polémique

« Ils viennent de la droite, de la gauche, de la société civile, d’horizons sociaux et professionnels différents », s’est réjoui le directeur de campagne de Cédric Villani, Baptiste Fournier. Selon l’équipe de campagne, environ la moitié des chefs de file choisis seront les têtes de liste in fine, à l’issue des tractations avec « des partenaires ou des personnalités politiques ».

Ces annonces surviennent dans la foulée d’une interview largement commentée jeudi où Cédric Villani, interrogé, a déclaré ne pas savoir s’il était autiste et dénoncé des « rumeurs » le concernant.