Municipales 2020 au Mans : Une députée PS prête à défier le socialiste Stéphane Le Foll

CANDIDATURE Marietta Karamanli, députée socialiste de la Sarthe, a annoncé jeudi sa candidature à la mairie du Mans

J.U. avec AFP
— 
Marietta Karamanli est candidate à la mairie du Mans pour 2020
Marietta Karamanli est candidate à la mairie du Mans pour 2020 — Stéphane de Sakutin AFP
  • Marietta Karamanli se lance dans la course des municipales sans l'aval du parti socialiste, dont elle est membre.
  • Le maire sortant Stéphane Le Foll (PS) n'a quant à lui toujours pas annoncé sa candidature.

Une nouvelle prétendante à la maire du Mans. Marietta Karamanli, députée socialiste de la Sarthe, a annoncé jeudi qu’elle se portait candidate pour prendre la suite de l’ancien ministre socialiste de l’Agriculture Stéphane Le Foll. « Je suis prête à porter un projet pour cette ville pour laquelle je me mobilise depuis très longtemps », a déclaré Marietta Karamanli, conseillère municipale du Mans depuis 30 ans, qui aura 55 ans en décembre.

Avec son association « Dessinons ensemble le Mans de demain », la candidate qui dit avoir « Le Mans au cœur », souhaite « mener une liste citoyenne ouverte avec un objectif de progrès pour toutes et tous ». « Une démocratie locale renouvelée passe au-delà des partis politiques. Je n’ai pas oublié quelles étaient mes origines », a-t-elle ajouté, se décrivant comme « une femme de gauche ».

« Mais il faut aussi travailler dans cette ouverture nécessaire pour inclure toutes les bonnes idées », a poursuivi la députée, rappelant avoir grandi en Grèce « dans une culture de la résistance avec des parents résistants qui ont été persécutés par les colonels ». Parmi ses priorités, elle a cité l’éducation, l'écologie ou le « mieux manger » et plaidé pour une « co-construction des projets » avec les habitants. Enseignante de profession, Marietta Karamanli a été conseillère générale de la Sarthe de 1998 à 2008. Elle est députée depuis 2007.

Stéphane Le Foll donnera sa position fin novembre

Dans un communiqué, la fédération socialiste de la Sarthe a « déploré cette candidature », précisant s’être « déjà exprimée en faveur des actions conduites par les maires socialistes sortants ». « Cette démarche s’est faite sans avoir consulté les instances du parti et ne respecte pas les statuts d’un parti dont elle est toujours membre », ajoute la fédération pour qui « les élections municipales doivent être l’occasion pour le parti socialiste de rester uni ».

Stéphane Le Foll, devenu maire en juin 2018 après le décès de Jean-Claude Boulard, n’a pas fait part de ses intentions pour les municipales de mars prochain. Il « donnera sa position fin novembre début décembre », a indiqué jeudi son entourage. Selon le journal Ouest-France, neuf candidats se sont déjà officiellement déclarés.