Municipales à Paris : Vikash Dhorasoo candidat au côté de l’insoumise Danielle Simonnet

SUBSITUTE L’ex-international devrait être tête de liste dans le 18e arrondissement

20 Minutes avec AFP

— 

Vikash Dhorasoo à Paris, le 3 février 2019.
Vikash Dhorasoo à Paris, le 3 février 2019. — Henri Collot/SIPA

Il portera donc les couleurs de La France Insoumise. L’ancien footballeur Vikash Dhorasoo va se lancer dans la bataille des municipales à Paris en binôme avec l’élue Danielle Simonnet, a indiqué cette dernière. Une assemblée constituante a validé ce ticket, sachant que l’ex-joueur de l’équipe de France devrait être tête de liste dans le 18e arrondissement. Un secteur populaire en prise avec les problèmes de toxicomanie, où se sont multipliés des campements de migrants avant d’être démantelés, assure-t-on chez LFI.

« On est ravis de la décision de Vikash Dhorasoo », s’est réjouie Danielle Simonnet, qui salue « les prises de parole d’un ancien joueur de football, devenu une importante figure, quelqu’un d’engagé contre le racisme, la LGBT-phobie, un homme courageux dans ses engagements ». Selon l’élue du 20e, l’ex-meneur de jeu, âgé de 46 ans, « incarne les quartiers ». Concernant la capitale, les Insoumis ont donc décidé de s’adosser à des citoyens de la société civile pour former une liste « Décidons nous-mêmes », rebaptisée samedi « Décidons Paris ».

Un « intello » féru de poker

Ayant notamment porté le maillot de l’OL, de l’AC Milan et du PSG, Vikash Dhorasoo a souvent été présenté comme un « intello » du foot. D’origine mauricienne, il est notamment à l’origine d’un manifeste « pour un football durable et joyeux », dont les idées ont accouché du mouvement « Tatane » en 2011. Engagé à gauche, parrain de l’ONG Oxfam de lutte contre la pauvreté, il a soutenu les précédentes candidatures des socialistes Bertrand Delanoë, puis Anne Hidalgo, à la Mairie de Paris.

Et si sur Twitter, Dhorasoo s’indigne régulièrement de la politique d’Emmanuel Macron, qui selon lui « vole aux pauvres pour donner aux riches », ses détracteurs pointent eux les contradictions d’un ex-sportif de haut niveau et grand spécialiste de poker.