Municipales 2020 à Toulouse : Fort d'un sondage positif, l'ancien maire Pierre Cohen se lance dans la bataille

POLITIQUE Pierre Cohen, l’ancien maire de Toulouse, « prend ses responsabilités », et se lance dans la campagne pour une liste unitaire des forces de gauche

Béatrice Colin

— 

Pierre Cohen, l'ancien maire socialiste de Toulouse, aujourd'hui membre de Génération-s.
Pierre Cohen, l'ancien maire socialiste de Toulouse, aujourd'hui membre de Génération-s. — F. Scheiber / 20 Minutes
  • L’ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen (Génération. s) a indiqué ce vendredi qu’il se lançait dans la campagne des municipales, où deux listes de gauche sont déjà présentes : celle de la socialiste Nadia Pellefigue et Archipel citoyen.
  • Il prône la mise en place d’une liste unitaire pour battre le maire sortant (LR), Jean-Luc Moudenc.
  • Sans indiquer qu’il prendrait la tête de cette liste unitaire, il a mis en avant les résultats d’un sondage Ifop qui le donne en tête des personnalités de gauche les mieux placées.

Jusqu’à présent, il exhortait à l’union des forces de gauche, en égratignant parfois au passage les représentants de celles déjà lancées dans la bataille des municipales. Ce vendredi, Pierre Cohen, l’ancien maire PS de Toulouse passé depuis à Génération-s, s’est lancé dans la campagne.

« J’ai décidé de prendre mes responsabilités et de tout mettre en œuvre pour assurer les conditions d’une liste unique à gauche pour gagner Toulouse », a indiqué l’ancien édile lors d’une conférence de presse.

Alors qu’à gauche, la liste Archipel Citoyen​ est déjà constituée et que la socialiste Nadia Pellefigue avance ses premières idées de campagne, soutenue par le PRG et le PC, Pierre Cohen s’est assuré qu’il conservait une certaine notoriété auprès des Toulousains.

En tête à gauche selon un sondage

Un sondage a été ainsi réalisé par l’institut Ifop auprès de 804 Toulousains entre le 29 et le 31 octobre. Parmi les questions, figurait celle de la personnalité la mieux placée pour prendre la tête d’une liste d’union de la gauche. L’ancien maire arrive en tête avec 34 %, devant Nadia Pellefigue (21 %) et l’écologiste présent sur la liste Archipel, Antoine Maurice (5 %). Mais pour 37 % des sondés, le nom de cette tête de liste ne figure pas parmi ces trois-là.

S’il reste le mieux placé à l’avenir pour s’opposer au maire sortant Jean-Luc Moudenc (LR), qui vient de recevoir le soutien de plusieurs partis de droite et de LREM, Pierre Cohen a répété qu’il était disponible pour jouer les premiers rôles.

« Il n’y a pas d’homme providentiel, mais pour l’instant celui le plus à même de créer un rassemblement, c’est Pierre. Notre proposition de liste d’union tient toujours. En attendant, nous allons occuper le terrain », explique Iabelle Hardy, présidente du groupe Génération.s, socialisme et écologie au conseil municipal. Pas sûr que les autres forces de gauche, déjà lancées, l’entendent ainsi.