Municipales 2020 à Nice : Eric Ciotti fait un pas de recul sur une possible candidature, la voie est libre pour Estrosi

POLITIQUE « Je serai amené à prendre des décisions dans les jours qui viennent », a expliqué le député

Fabien Binacchi

— 

Christian Estrosi et Eric Ciotti, le 31 janvier 2015 à Nice
Christian Estrosi et Eric Ciotti, le 31 janvier 2015 à Nice — BEBERT BRUNO/SIPA
  • « J’ai rencontré Christian Estrosi avec la volonté de Christian Jacob et de François Baroin d’unité et de rassemblement. J’entends cette exigence », a déclaré Eric Ciotti au micro de RTL.
  • Le député indique qu’il annoncera sa décision quant à une éventuelle candidature à Nice « dans les jours qui viennent », soit « juste après le week-end » selon son entourage.
  • Le directeur de cabinet de Christian Estrosi se félicite qu’Eric Ciotti « semble être dans une démarche plus rassembleuse ».

Depuis de longs mois, il semblait prêt à s’engager dans la bataille. Une bataille fratricide avec Christian Estrosi. Et, ce, malgré des sondages toujours favorables au maire sortant. Jeudi matin, au lendemain d’un rendez-vous qui semble avoir changé certaines choses, Eric Ciotti a livré un éclairage différent sur son éventuelle candidature à la mairie de Nice en 2020.

« J’ai rencontré Christian Estrosi avec la volonté de Christian Jacob et de François Baroin d’unité et de rassemblement. J’entends cette exigence. J’entends aussi le message des Niçois. Je serai amené à prendre des décisions dans cet esprit dans les jours qui viennent », a-t-il déclaré au micro de RTL, précisant que « chacun doit avoir un esprit de responsabilité ».

Une annonce « juste après le week-end »

Le message semble limpide. Et l’hypothèse d’un duel Ciotti-Estrosi devant les urnes prend un sérieux coup dans l’aile. Selon l’entourage du député, consulté par 20 Minutes, ce dernier devrait officialiser les choses directement face aux Niçois « juste après le week-end ».

Sauf revirement de dernière minute, ses dernières déclarations signent une volonté d’apaisement. « Nous avons eu des différences avec Christian Estrosi au plan idéologique. J’ai l’impression qu’il clarifie sa position dans notre famille politique aujourd’hui. On a eu des différences sur la fiscalité et j’ai vu qu’il en avait tenu compte », a aussi expliqué Eric Ciotti en direct à la radio.

« Une discussion, mais pas de marchandage »

Du côté du clan de Christian Estrosi, ces déclarations ont bien entendu étaient accueillies avec satisfaction. « Elles sont très positives. Il apparaît qu’Eric Ciotti semble dans une démarche plus rassembleuse que ces dernières semaines », note son directeur de cabinet Anthony Borré, qui rappelle que « la main est tendue depuis deux ans ».

La rencontre entre les deux hommes, programmée mercredi à l’initiative de du nouveau président des Républicains, a été l’occasion « d’une discussion, mais pas de marchandage », insiste ce très proche de Christian Estrosi.