Rennes : Le patron des commerçants Charles Compagnon se lance dans la bataille

POLITIQUE Il formera un tandem avec le maire MoDem de Saint-Grégoire, Pierre Breteau, qui vise lui la métropole

Jérôme Gicquel

— 

Charles Compagnon sera candidat pour les municipales à Rennes.
Charles Compagnon sera candidat pour les municipales à Rennes. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Président de l’association des commerçants du centre-ville de Rennes, Charles Compagnon vient d’officialiser sa candidature pour les municipales.
  • Il se présente comme un candidat « sans étiquette », assurant n’avoir demandé l’investiture d’aucun parti.
  • Il formera un tandem avec le maire MoDem de Saint-Grégoire, Pierre Breteau, qui vise pour sa part la métropole.

Il s’est fait connaître en début d’année en poussant d’innombrables coups de gueule contre les violences commises à Rennes pendant les manifestations des « gilets jaunes ». Président du Carré Rennais, l’association des commerçants du centre-ville, Charles Compagnon s’engage désormais dans la politique. Le propriétaire du restaurant Le Carré, place des Lices, a officialisé ce vendredi sa candidature aux municipales.

« Depuis plusieurs mois, j’ai une vision pour Rennes. Une ville qui mérite d’être rayonnante et doit retrouver de l’audace », explique-t-il. Pour tenter de faire basculer la mairie, aux mains des socialistes depuis 1977, Charles Compagnon jouera la carte du « sans étiquette ». « Ce n’est pas une liste centriste ni de droite ou de gauche mais une liste ouverte à la société civile, assure-t-il. Je n’ai d’ailleurs demandé l’investiture à aucun parti ».

Un tandem avec le MoDem Pierre Breteau

Dans cette bataille qui s’annonce, le restaurateur pourra compter sur le soutien du maire MoDem de Saint-Grégoire Pierre Breteau, pourtant investi par son parti dans la capitale bretonne, avec qui il va faire tandem. « Je serai candidat à Saint-Grégoire et Charles Compagnon à Rennes mais nous nous retrouvons sur un programme et des valeurs communes », souligne Pierre Breteau, qui vise pour sa part la présidence de la métropole.

En attendant des ralliements dans le camp de la droite et du centre, Charles Compagnon va s’atteler à construire sa liste qui sera dévoilée mi-décembre. « Si les gens se reconnaissent dans nos idées, la porte est ouverte », indique le commerçant, qui a présenté ce vendredi matin sa démission de la présidence du Carré Rennais pour préparer l’échéance électorale.