Municipales 2020 à Saint-Etienne : L’ancien attaquant de l’ASSE Patrick Revelli choisi par LREM et taclé par son frère

POLITIQUE La République en Marche a choisi mercredi soir Patrick Revelli comme candidat aux municipales à Saint-Etienne. L’ancien Vert sera opposé au maire sortant Gaël Perdriau, soutenu par son frère Hervé

J.Lau. avec AFP

— 

Patrick Revelli (à droite) posait ici en 2006 aux côtés d'Aimé Jacquet, lors d'une réception marquant les 30 ans de la finale de Coupe d'Europe de l'ASSE.
Patrick Revelli (à droite) posait ici en 2006 aux côtés d'Aimé Jacquet, lors d'une réception marquant les 30 ans de la finale de Coupe d'Europe de l'ASSE. — JACQUES DEMARTHON / AFP
  • Patrick Revelli sera le candidat LREM aux élections municipales de mars 2020 à Saint-Etienne, a-t-on appris mercredi soir.
  • Cet ancien attaquant de la grande époque des Verts, âgé de 68 ans, sera notamment face à Gaël Perdriau (LR), maire sortant soutenu par un certain… Hervé Revelli.

Près de 50 ans après avoir fait la gloire des Verts, les frères Revelli vont à nouveau faire l’actualité à Saint-Etienne. L’ancien attaquant de l'ASSE Patrick Revelli (68 ans) a en effet été choisi mercredi soir par La République en marche pour conduire la liste aux élections municipales de mars prochain à Sainté. L’ancienne icône du Chaudron, finaliste de la Coupe d'Europe des clubs champions en 1976, sera notamment opposée au maire LR sortant Gaël Perdriau, qui est soutenu par son frère Hervé Revelli, meilleur buteur de l’histoire de l’ASSE.

Patrick Revelli a été préféré par LREM à trois autres candidats également auditionnés lundi par la commission nationale d’investiture : l’universitaire Magalie Viallon, l’avocat Yann Saccucci et Jérôme Chantelot, un chef d’entreprise. « Je conduirai cette liste avec le soutien d’En Marche, mais je suis moi-même un représentant de la société civile », indique Patrick Revelli, qui a été conseiller technique au cabinet du maire socialiste de Saint-Etienne Maurice Vincent, de 2008 à 2014.

« Mon frère a un peu retourné sa veste »

Aux élections régionales de 2010, Patrick Revelli figurait par ailleurs en position non-éligible sur la liste du socialiste Jean-Jack Queyranne (PS). « Mon nom et mon renom, je les dois à Saint-Etienne où j’ai aussi connu ma femme et où je me suis installé. Je n’ai qu’une envie : rendre à cette ville tout ce qu’elle m’a apporté », a ajouté l’ex-buteur des Verts (de 1969 à 1978). La bataille de sa liste avec celle de la majorité sortante en préfigure une autre, plus familiale.

Car son frère, Hervé Revelli (73 ans), lui aussi ancien Vert de la grande époque, se trouve donc dans le camp du maire sortant. « En 2014, j’ai participé activement au comité de soutien de Gaël Perdriau. On a gagné la première manche, on va essayer de remporter le match retour contre l’équipe de mon frère, qui a un peu retourné sa veste », a réagi Hervé Revelli. Le match est bel et bien lancé dans le Forez.