Emmanuel Macron et Jean-Claude Gaudin au Pharo en 2018
Emmanuel Macron et Jean-Claude Gaudin au Pharo en 2018 — CHRISTOPHE SIMON / AFP

POLITIQUE

Municipales 2020 à Marseille:«Il vient prendre le pouls», la visite hautement politique d'Emmanuel Macron

Le président de la République sera ce lundi à Marseille, une semaine après la visite polémique de son épouse Brigitte Macron aux côtés de potentiels candidats à la mairie

  • Emmanuel Macron est attendu à Marseille ce lundi
  • Le président de la République se déplace alors que LREM n’a pas arrêté son choix sur la stratégie à adopter pour les municipales à Marseille.
  • Cette visite intervient de plus quelques jours après un passage controversé de Brigitte Macron à Marseille.

Deux Macron en deux semaines. Ce lundi, le président de la République Emmanuel Macron se rendra au Palais du Pharo, à Marseille, pour clore le Sommet des deux rives, réunissant plusieurs pays du pourtour méditerranéen. L’événement se termine par un déjeuner organisé par la ville de Marseille, avec des représentants des différents pays présents et des députés LREM.

Or, ce dimanche, le président a donné à Marseille un « dîner privé », en compagnie d’acteurs locaux. « A l’occasion de sa venue au Sommet des deux rives le président de la République a souhaité rencontrer des acteurs économiques, sociaux et culturels de Marseille pour échanger avec eux », a indiqué l’Élysée. Et ce, quelques jours après une visite de Brigitte Macron qui a créé des remous dans le petit monde politique marseillais.

La Première dame s’est en effet rendue à Marseille la semaine dernière, où elle a rencontré plusieurs candidats pressentis ou déclarés à la mairie, dans une ville où le jeu politique est ouvert pour la succession du maire LR Jean-Claude Gaudin. Lors de cette visite « privée » mais très médiatisée, l’épouse du président s’est ainsi affichée avec Jean-Philippe Agresti, potentiel candidat LREM à la mairie de Marseille, dans le quartier du député LREM Saïd Ahamada, candidat déclaré à l’investiture, et qui n’était pas convié à ce déplacement…

Un déjeuner avec Gaudin

L’épouse du président a ensuite choisi de déjeuner avec Jean-Claude Gaudin et Martine Vassal, potentielle candidate de la droite qui ont appelé publiquement à une alliance avec le parti présidentiel. Une alliance refusée par les militants de LREM et Saïd Ahamada, mais loin d’être écartée par la direction du parti.

Cette visite de la Première dame à Marseille semble avoir créé tant d’émois et de crispations qu’elle a nécessité une mise au point ce vendredi du chef du parti présidentiel, Stanislas Guérini. « Pour les municipales, [Brigitte Macron] n’a aucun rôle particulier et ne souhaite pas en avoir, a-t-il indiqué au micro de LCI. A chaque fois qu’elle a fait des déplacements, c’est parce qu’elle avait pris des engagements, elle avait promis d’y venir. »

« On en fait des tonnes »

Dans ce contexte compliqué chez les marcheurs marseillais, le président se sait attendu des militants locaux… et de Jean-Claude Gaudin. « Lors du déjeuner avec Brigitte Macron, le maire lui a indiqué que ce serait bien que le président vienne à Marseille ce lundi », affirme-t-on du côté de la mairie. Un temps annoncé, puis annulée, la venue du Président de la République a tardé à être confirmée par l’Elysée, si bien qu’elle n’était même pas mentionnée dans la note envoyée aux rédactions mercredi soir pour annoncer la tenue du sommet.

Un suspense qui interroge : que vient donc faire Emmanuel Macron à Marseille, ville dans laquelle il se rend pour la quatrième fois depuis son élection il y a seulement deux ans, et où le match pour les municipales reste encore ouvert ? « On en fait des tonnes, cette visite dans le cadre du Sommet est prévue de longue date, et dans mon agenda depuis de mois », affirme Bertrand Mas-Fraissinet, référent du mouvement de LREM dans les Bouches-du-Rhône.

« Prendre le pouls »

Et de reconnaître : « Oui, il vient aussi pour prendre le pouls, et tous les pouls, en écoutant le maire, les militants, les élus de LREM… pour à la fin se faire une opinion et trancher. » Car Marseille représente un véritable enjeu pour le parti de la majorité pour les prochaines municipales. « La voix du président de la République sera prépondérante dans le choix de la stratégie et de l’incarnation de notre mouvement à Marseille, affirme Bertrand Mas-Fraissinet. Je n’ai pas de doute qu’il s’implique dans la stratégie de cette grande ville. »

« Cela me semble improbable qu’il affiche un quelconque soutien à un candidat lors de cette visite, estime Alexandre Louis, députée LREM de Marseille. Si Emmanuel Macron ou la Première dame avaient voulu afficher un soutien, il l’aurait fait depuis longtemps. Et ce n’est pas au rôle du président de soutenir un candidat. » A bon entendeur…