Les tractations vont bon train à l'Hôtel de Ville

Magali Gruet - ©2008 20 minutes

— 

Qui occupera les postes clés à la Mairie de Paris ? Si Bertrand Delanoë n'a jamais caché que sa première adjointe Anne Hidalgo conserverait sa délégation, rien n'est moins sûr pour les autres membres de l'exécutif. Jean-Pierre Caffet, qui se chargeait de l'Urbanisme, devrait laisser sa place pour prendre la direction du groupe PS au Conseil de Paris. Bernard Gaudillère, ancien secrétaire général de la Mairie de Paris, pourrait obtenir le poste d'adjoint aux Finances. L'éternel étudiant Bruno Julliard serait pressenti pour hériter de la délégation chargée de l'Université. Et il faudra trouver une place à Georges Sarre (MRC), à qui un poste d'adjoint a été promis en échange de sa mairie du 11e.

Chez les Verts, Denis Baupin devrait obtenir quelque chose, mais la teneur de ses échanges avec Bertrand Delanoë est tenue secrète. « ll faut que ce soit acceptable. Si on nous donne les Anciens Combattants, on ne prendra pas », commente un autre élu Verts. Les déçus pourront se voir proposer, en guise de consolation, la direction d'une société d'économie mixte de la Ville de Paris. Mais les élus ne sont pas les seuls à se faire du souci. Dans les bureaux de l'Hôtel de Ville, les contractuels dont la mission s'achève lundi doivent convaincre un élu de les prendre dans leur équipe, sans quoi ils seront au chômage la semaine prochaine. « C'est à celui qui arrivera à avoir les bonnes infos et à se placer le premier », confie l'un d'entre eux.