L'entre-deux tours minute par minute: ce qui s'est passé jeudi

MUNICIPALES Trois jours avant le second tour, 20minutes.fr ne laisse rien passer des petits arrangements, des grandes décisions et des anecdotes qui jalonnent l'entre-deux tours...

L'équipe de 20minutes.fr

— 

MM. gaudin et Guérini se sont notamment opposés sur les projets immobiliers, le chômage, les logements sociaux ou encore un projet d'incinérateur en cours de construction par la communauté urbaine dirigée par M. Gaudin, à Fos-sur-Mer.
MM. gaudin et Guérini se sont notamment opposés sur les projets immobiliers, le chômage, les logements sociaux ou encore un projet d'incinérateur en cours de construction par la communauté urbaine dirigée par M. Gaudin, à Fos-sur-Mer. — Michel Gangné AFP
Trois jours avant le second tour, 20minutes.fr ne laisse rien passer des petits arrangements, des grandes décisions et des anecdotes qui jalonnent l'entre-deux tours.

>> Retrouvez notre «live» heure par heure de la journée de mercredi...

21h58 - Pau - Bayrou donné perdant

Selon un sondage BVA à paraître vendredi dans le quotidien «Sud Ouest», la liste du PS obtiendrait 41% des voix à Pau, contre 37% à celle de François Bayrou et 22% à celle d'Yves Uriéta, le maire sortant. Mais le leader du MoDem ne s'est pas laissé démonter: «loin de nous décourager, ce sondage est un formidable encouragement car il dit la vérité, qu'il n'y a que deux postulants possibles, car Yves Urieta est décroché de 15 points».

21h - Toulouse - Pierre Cohen donné gagnant
Le candidat PS à la mairie de Toulouse, Pierre Cohen, est donné gagnant au second tour de l'élection municipale dimanche avec 51% des intentions de vote, contre 49% au maire centriste sortant Jean-Luc Moudenc (app-UMP), selon un sondage CSA/DEXIA pour le Parisien-Aujourd'hui en France et Europe 1. A la tête d'une liste PS-PCF-PRG-Verts, M. Cohen a recueilli au premier tour 39% des suffrages exprimés, talonnant la liste du maire sortant (42,60%), qui a fusionné entre les deux tours avec le candidat du MoDem, Jean-Luc Forget (5,9%).

20h29 - Marseille - Un nouveau sondage donne le PS vainqueur dans les deux secteurs clés
Selon un sondage BVA pour la Chaîne Marseille et Orange, Jean-Noël Guérini l'emporterait face à Jean-Claude Gaudin dans le premier secteur (1er et 7e arrondissements) avec 51% contre 49%. Dans le 3e secteur (4e et 5e arrondissements), où Guérini est candidat face à Muselier, le socialiste l'emporterait également 51% contre 49%.

19h50 - Hénin-Beaumont - Marine Le Pen va engager un recours contre son adversaire
La numéro deux sur la liste du FN à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) affirme que son adversaire (43,1%), le maire sortant Gérard Dalongeville (DVG), a utilisé «des méthodes qui vont le rendre inéligible» et a décidé d'engager un recours. «Des documents en papier glacé distribués pour faire la promotion de la mairie six mois avant l'élection, c'est formellement interdit par le code électoral», a dénoncé Marine Le Pen (28,5%). «Des employés municipaux, dans des véhicules de la mairie, et qui tractent pendant leurs heures de travail, tout ça ce sont des éléments qui entraînent le rejet pur et simple de son compte de campagne», a-t-elle ajouté.

19h20 - Evreux - Le PS retire son soutien à Rachid Mammeri
Le Parti socialiste décide de retirer son investiture à sa liste «officielle» à Evreux (Eure), soit celle de Rachid Mammeri (14,7%) et d'apporter son soutien à celle conduite par un dissident arrivée en tête de la gauche au premier tour, Michel Champredon (29,6%). «Nous regrettons qu'il n'ait pas été possible de trouver un accord entre les deux listes entre les deux tours et avons décidé d'apporter notre soutien à celle arrivée en tête», a déclaré à l'AFP Michel Ranger, premier secrétaire de la fédération de l'Eure.

19h16 - Champagné-Saint-Hilaire
- Il meurt pendant le scrutin et est quand même déclaré élu
Adjoint au maire sortant de la commune de Champagné-Saint-Hilaire (Vienne), Claude Fillon, 68 ans, est mort dimanche au CHU de Poitiers pendant que les électeurs votaient et l'élisaient au premier tour des élections municipales, a-t-on appris auprès de la préfecture.
A l'issue du dépouillement, le candidat a été déclaré élu, avec 272 voix.

18h30 -
Pau - Bayrou battu par le PS à Pau... selon un sondage
La liste socialiste conduite par Martine Lignières-Cassou l'emporterait dimanche à Pau au second tour de l'élection municipale devant celle de François Bayrou, président du MoDem, selon un sondage BVA à paraître vendredi dans le quotidien «Sud Ouest».

18h20 - Paris - Gaspar Delanoë se retire de la vie politique...
... et appelle à voter pour Michel Rocard au deuxième tour:


(Pour en savoir plus sur «le vrai Delanoë», cliquez ici)

18h15 - Perigueux - Darcos obtient le soutien du divers droite

Le ministre de l'Education, au coude à coude à Périgueux avec le candidat PS Michel Moyrand (45,25% contre 45,70%), enregistre le soutien du candidat classé divers droite Jean-Louis Demaret. Ce dernier avait obtenu au 1er tour 6,05% des voix à la tête d'une liste intitulée «Ni droite ni gauche».

17h29 - Tourcoing - Petits arrangements entre amis...
Malgré son élection dès le premier tour dimanche à Tourcoing avec 53,6% des voix ( 41 sièges sur 53), le nouveau maire (PS) Michel-François Delannoy devrait annoncer demain matin le ralliement du Modem (8,5%, 2 sièges) à sa majorité municipale.

15h21 - Marc-Philippe Daubresse s'énerve
Le président de l'UMP dans le Nord-Pas-de-Calais, Marc-Philippe Daubresse, a estimé à Lille que les élus du MoDem ayant rallié des listes de gauche pour le 2e tour des municipales et des cantonales étaient des «girouettes opportunistes» qui ont «dévoyé leurs engagements». Cet ancien UDF se dit «furieux de voir un certain nombre de mes anciens amis, en tête de la procession socialiste avec leurs encensoirs après avoir vendu leur âme pour un plat de lentilles».

15h15 – Strasbourg – Fabienne Keller trop grande pour diriger la ville
Effondrée après les résultats du premier tour où elle accuse un retard de 10 points sur son adversaire socialiste, Fabienne Keller, maire sortante UMP, a tenu de drôles de propos au «Monde»: «Si l'on m'attaque, c'est que je suis une femme. Je suis grande, 1,76 m, polytechnicienne, je me suis faite toute seule. On me reproche d'être une femme d'action.»

14h - Le FN ne veut pas venir en aide à l'UMP
Marine Le Pen a souhaité jeudi «à titre personnel» que les électeurs FN ne votent pas pour des candidats UMP au 2e tour des municipales et cantonales, jugeant «ignobles» les propos de Nicolas Sarkozy se félicitant d'avoir été un des artisans du recul du FN.

13h25 - Reims - Renaud Dutreil se fait violence
L'ex-candidat UMP aux municipales à Reims, Renaud Dutreil, qui s'est retiré après être arrivé troisième au premier tour, a appelé jeudi à voter pour l'ex-dissidente Catherine Vautrin, désormais investie par l'UMP, pour faire barrage à la socialiste Adeline Hazan, arrivée en tête. «J'appelle toutes celles et tous ceux qui m'ont fait l'honneur et l'amitié de voter pour moi et pour ma liste à faire barrage à la gauche dimanche 16 mars en votant pour la liste investie par l'UMP et conduite par Catherine Vautrin. Mon intérêt personnel n'est rien et la vie politique exige de faire passer l'intérêt général avant tout». Une déclaration qui a dû lui faire mal vu le degré élevé d'hostilité entre les deux figures de la droite.

13h25 - Neuilly - Teullé reçu par Sarkozy
Arnaud Teullé, candidat dissident UMP à Neuilly-sur-Seine, a été reçu jeudi par Nicolas Sarkozy qui a, selon lui, exprimé le souhait «que l'UMP reste neutre désormais dans cette élection». Nicolas Sarkozy «est attristé par ce qui arrive à Neuilly, l'ambiance qui règne. Il a approuvé notre démarche d'apaisement et encouragé à la poursuivre en souhaitant que le calme intervienne le plus rapidement possible».

13h19 - Orly - Le PCF Val-de-Marne soutient un candidat DVG contre un PCF
La fédération PCF du Val-de-Marne a apporté jeudi son soutien, au nom du «désistement républicain», à la liste conduite par le maire sortant (DVG) d'Orly (Val-de-Marne), Gaston Viens, qui sera notamment opposé dimanche au second tour à la sénatrice, pourtant communiste, Odette Terrade. Au second tour des municipales, trois candidats sont en lice à Orly. Outre Gaston Viens, 83 ans, arrivé en tête au premier tour avec 35,79% des suffrages, se présentent la sénatrice communiste Odette Terrade, dont la liste est arrivée en deuxième position (19,94%) et le sans étiquette François Philippon (17,63%).

12h45 – Paris – Rachida Dati attend d'être élue pour dire si elle sera maire
Rachida Dati a refusé jeudi de dire si elle assurerait ou non la fonction de maire du 7e arrondissement. «Cela dépendra des résultats, si Françoise de Panafieu est maire, il est clair que nous aurons une équipe au niveau de la mairie de Paris, à l'Hôtel de ville. Si ce n'est pas le cas, en fonction du nombre de conseillers de Paris, nous devrons aussi nous organiser et organiser une opposition à Paris. Donc cela dépendra du nombre de conseillers de Paris à l'issue du deuxième tour», a-t-elle dit sur France Inter.

11h30 – Au secours, la gauche revient...
L'UMP a peur: la gauche est de retour. L'UMP a mis en ligne une vidéo de Frédéric Lefèvre, secrétaire national du parti. Face caméra, l'air grave, sur une musique inquiétante, il détaille les chiffres des impôts dans les régions et départements de gauche. A noter que la droite fait preuve d'un peu de défaitisme: au slogan «Ensemble tout est possible» de Sarkozy se substitue «Ensemble dimanche pour gagner nos villes». Sous entendu, tout est possible, même gagner des villes.

10h15 – Evreux – Le socialiste porte plainte contre son concurrent de gauche

La tête de liste socialiste Rachid Mammeri porte plainte pour vols d'affiches contre son concurrent de gauche Michel Champredon, en congé du PS. «A un moment ou à un autre, il faut que les électeurs ébroïciens connaissent l'attitude de Michel Champredon», a expliqué Rachid Mammeri qui a maintenu sa liste pour le second tour, bien qu'il soit arrivé derrière son concurrent de gauche le 9 mars (14,7% contre 29,6%). Michel Champredon avait été filmé par une webcam en train d'emporter des affiches le 29 février au siège du PS dont il avait toujours les clés. Cette guéguerre fait les affaires du maire sortant UMP Jean-Pierre Nicolas.

9h – Fillon sent une «déception» et une «démobilisation» de son électorat
François Fillon sent «une forme de déception, ou en tous cas une démobilisation d'une partie de l'électorat de la majorité». «J'ai trouvé certains de nos électeurs parfois un peu silencieux», a indiqué le Premier ministre sur RTL, admettant que «ce n'est jamais bon signe» et que cela «voulait sans doute dire qu'ils n'iraient pas voter, ou en tous cas pas comme souhaité» par lui-même.

8h40 – Courbevoie – Président de Facebook mais looser aux municipales
On avait oublié de vous le signaler, mais Arash Derambarsh, le vrai-faux président de Facebook a raté son pari: devenir conseiller municipal de Courbevoie. Il n'a obtenu que 4,02% des suffrages arrivant bon dernier. Ah, la vraie vie, c'est autre chose que Facebook...