« Je viens ici pour reconstruire la droite »

MUNICIPALES A PARIS Jean-Marie Cavada, candidate UMP dans le 12e...

Recueilli par C. Bianchi

— 

François Bayrou subit une nouvelle défection à quelques jours du congrès fondateur du Mouvement démocrate (MoDem), l'ancien journaliste Jean-Marie Cavada ayant accepté de diriger une liste UMP aux municipales dans le XIIème arrondissement de Paris.
François Bayrou subit une nouvelle défection à quelques jours du congrès fondateur du Mouvement démocrate (MoDem), l'ancien journaliste Jean-Marie Cavada ayant accepté de diriger une liste UMP aux municipales dans le XIIème arrondissement de Paris. — Dominique Faget AFP/Archives

Jean-Marie Cavada, candidate UMP dans le 12e.

Comment analysez-vous votre score (24,3 %) de dimanche dernier ?

L'abstention a été énorme. Il y a des réserves importantes à droite. Je viens pour un long travail dans l'arrondissement, pour y reconstruire la droite. Mon équipe est rassemblée pour cela.

L'ouverture dans votre équipe n'a-t-elle pas déstabilisé les électeurs ?

Je ne crois pas. Mes colistiers sont venus sur la base d'un projet et non pour mes beaux yeux. La difficulté réside dans cette chape de plomb qui pèse sur Paris. Les électeurs sont comme anesthésiés sur les problèmes de la ville. C'est pourquoi il y a un travail de fond à faire et ce n'est pas en trois mois de campagne qu'on peut y arriver.

L'échec d'Arno Klarsfeld, candidat UMP parachuté aux législatives dans le 12e, est-il resté dans les esprits ?

Cela a pesé, c'est sûr. Mais le parachutage est un faux argument que je n'aime pas.

Vous lancez un appel aux centres, comme Françoise de Panafieu...

J'appelle les gens des centres à ne pas rester les bras croisés dans le 12e, et à lancer un pacte politique d'opposition face à Michèle Blu-menthal [la socialiste est arrivée en tête dimanche avec 46,1 %]. Quant à Françoise de Panafieu, c'est une femme pour qui j'ai de l'attachement dans ce climat hésitant.

Comment voyez-vous l'après-municipales pour l'UMP à Paris ?

Je ne vois rien.

Et pour vous ?

Je veux être un conseiller de Paris ou d'arrondissement actif, que ce soit dans l'opposition ou dans la majorité bien entendu !