Un triomphe pour Alain Juppé

Sophie d'Ambra - ©2008 20 minutes

— 

C'est sous les acclamations des Bordelais qu'Alain Juppé a fait son entrée sous les lambris du Palais Rohan. L'heure était à la liesse pour ses partisans qui ont salué l'excellent score du maire sortant, qui a été élu dès le premier tour avec... 56.62 % des voix, un score magistral pour l'ancien Premier ministre. En effet, il a nettement amélioré le résultat de la municipale partielle de 2006 (56,24 %), au cours de laquelle il avait réalisé son meilleur score. « Cela va largement au-delà de mes espérances, 52-51 % m'auraient largement suffi », a déclaré devant la presse Alain Juppé. « C'est un vote affectif, cela me console de toutes les avanies », a-t-il ajouté, faisant ainsi référence à sa cuisante défaite, face à la PS Michèle Delaunay, lors des dernières législatives partielles.

Du côté de la permanence d'Alain Rousset, c'est avec une énorme déception que les militants de la gauche ont appris les résultats. Il faut dire que jusqu'au bout, ils ont espéré voir le candidat socialiste se qualifier pour le second tour. L'actuel président de la région Aquitaine n'a obtenu qu'un faible résultat. En effet, sa notoriété et son expérience n'ont pas réussi à lui faire franchir la barre des 34.14 % un résultat en deçà de celui qu'avait obtenu en 2006 Jacques Respaud (PS) et Pierre Hurmic (Verts).

A eux deux, ils avaient totalisé 35,50 % des voix. La notoriété et la personnalité de l'actuel président de la région Aquitaine n'auront donc pas suffi à ébranler ce bastion de la droite depuis plus de soixante ans.