Un dimanche aux bureaux

Béatrice Colin, Hélène Ménal et Ludovic Olivo - ©2008 20 minutes

— 

Stressés ou décontractés, les candidats aux municipales n'ont pas vécu de la même manière ce dimanche crucial. Le maire sortant de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (centriste, soutenu par l'UMP), a voté peu après 10 h, à l'école de la Terrasse. Accueilli par quelques encouragements et beaucoup de caméras, le candidat donné perdant dans les derniers sondages affichait un sourire de circonstance. « Je suis serein. J'attends l'expression de la volonté des Toulousains », a-t-il déclaré. Jean-Luc Moudenc devait se rendre à la messe, à 11 h, avant « de déjeuner en famille ».

Son challenger, le socialiste Pierre Cohen, a entamé sa tournée des bureaux de vote dès 8 h 30 à Ramonville, la commune dont il est le maire sortant. Visiblement détendu, il s'est ensuite rendu à Saint-Aubin, puis au Capitole, avant d'aller voter à 11 h 30 à l'école Jules-Julien, dans le quartier Saint-Agne. Le candidat du MoDem, Jean-Luc Forget, a aussi vécu une journée marathon. Accompagné de deux de ses enfants, il est allé d'un bureau à l'autre à la rencontre des électeurs. Quant à François Simon (antilibéral), c'est au calme, chez lui, qu'il a décidé de passer la journée, car « aller faire tous les bureaux, ça ne sert pas à grand-chose ».