L'agglomération reste à gauche

- ©2008 20 minutes

— 

Bernard Keller, maire PRG de Blagnac, est réélu au premier tour avec 57,23 % des voix, face à l'ancien maire Jacques Puig (21,89 %) et le représentant de la droite locale Sacha Briand (20,88 %). La prime au sortant joue aussi à Colomiers, où le maire Bernard Sicard (PS) l'emporte avec 67,23 % des voix, et à Tournefeuille, où le score du socialiste Claude Raynal est sans appel : 75,42 % des suffrages. Georges Beyney, maire de L'Union, l'une des seules communes de droite de l'agglomération, repasse au premier tour avec 50,33 %.

A Castanet, le maire sortant Arnaud Lafon arrive en tête (37,15 %), malgré la dissidence de son ancien premier adjoint Gilles Magrini (16,69 %). Il profite de la division à gauche : la socialiste Cécile Payan attire 28,42 % des suffrages et a tendu la main hier soir au divers-gauche Bernard Bagnéris (17,7 %). Dans la commune voisine de Ramonville, la socialiste Christophe Lubac arrive en tête avec 41,57 des voix. Il devrait conclure une alliance au second tour avec l'adjoint au maire (Vert) sortant Henri Arévalo (26,68 %), afin de s'assurer de la victoire face au candidat UMP Olivier Zennaro (31,75).

A Fenouillet, on s'achemine vers une triangulaire. Le maire sortant, Gilles Broquère (MoDem), arrive en tête avec 39,13 %. Il est talonné de près par la socialiste Claudie Marcos (37,81 %), suivi à 23,06 % par le sans étiquette Jean-Claude Pascaud. A Saint-Orens, il a manqué peu de voix au maire communiste Christian Sempé (49,04 %) pour passer au premier tour. Si les deux autres listes divers droite s'allient, le second tour risque d'être très serré. B. A.